Christine Cinéma Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christine Cinéma Club
Description de cette image, également commentée ci-après
Entrée du cinéma
Lieu Paris 6e
Coordonnées 48° 51′ 17″ nord, 2° 20′ 23″ est
Inauguration
Nb. de salles 2
Capacité 155 et 90 places
Format de son Dolby SR
Anciens noms Studios Christine
Action Christine
Christine 21

Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Christine Cinéma Club
Géolocalisation sur la carte : 6e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 6e arrondissement de Paris)
Christine Cinéma Club
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Christine Cinéma Club

Le Christine Cinéma Club précédemment Action Christine, Studios Christine puis Christine 21, est un cinéma indépendant d'Art et Essai situé au 4, rue Christine dans le quartier de l'Odéon dans le 6e arrondissement de Paris. C'est un cinéma spécialisé dans les reprises de vieux films américains en version originale et le ciné-club.

Historique[modifier | modifier le code]

Le cinéma est ouvert le sous le nom de Studios Christine dont la façade garde toujours la trace même depuis le changement de propriétaire en 1974 avec sa reprise par les cinémas Action. La porte d'entrée d'époque Louis XIV est d'ailleurs classée aux Monuments historiques. La salle trouve alors son public et réalisera notamment la première de The Shop Around the Corner (1940) d'Ernst Lubitsch dans sa reprise et redécouverte en France en 1986 qui fit alors 130 000 entrées[1].

Parmi les personnalités habituées du cinéma, se trouve l'écrivain américain James Ellroy[2].

Accès[modifier | modifier le code]

Le Christine Cinéma Club est accessible par les lignes (M)(4)(10) à la station Odéon et Saint-Michel; par la ligne RER (B)(C) à la gare Saint-Michel - Notre-Dame; ainsi que par plusieurs lignes de bus RATP (BUS)RATP21273885868796 notamment.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire des salles sur le site officiel des Cinémas Actions
  2. « James Ellroy, l'orphelin du rêve américain », Le Journal du dimanche,‎ (lire en ligne)