Chris Eyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chris Eyre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

Chris Eyre (né en 1968), membre inscrit des tribus Cheyenne et Arapaho, est un réalisateur et producteur américain[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, Chris Eyre est président du département de cinéma de l'université d'art et de design de Santa Fe.

Œuvre[modifier | modifier le code]

En 1998, Chris Eyre travaille sur deux projets de films. Son premier film est une courte vidéo Things We Do (1998)[2]. Son premier film de long métrage, Phoenix Arizona (Smoke Signals, 1998), remporte le trophée des cinéastes et le prix du public au Sundance Film Festival[3]. Il a également remporté le prix du "Meilleur film" au Films de 1998[4].

Le deuxième film d'Eyre, Skins, est l'histoire de deux frères de la réserve de Pine Ridge, un flic tribal et un vétéran du Viêt Nam luttant contre l'alcool et les problèmes émotionnels. Il a déclaré lors d'une projection « La seule chose que vous obtenez en faisant des pièces d'époque sur les Indiens est la culpabilité. Je suis intéressé à faire ce que les cinéastes non indiens ne peuvent pas faire, qui est de représenter les Indiens contemporains. »[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Année Film Crédité comme
Réalisateur Producteur
1998 Things We Do Oui
Phoenix Arizona Oui Oui
2001 The Doe Boy Oui
2002 Skins Oui Oui
Skinwalkers Oui
2003 Edge of America Oui Oui
2004 Le Voleur de temps Oui
2005 A Thousand Roads Oui
2007 Imprint Oui
2008 After the Mayflower Oui
Tecumseh's Vision Oui
2011 Hide Away Oui
2015 The Seventh Fire Oui

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Chris-Eyre », The New York Times
  2. « Chriseyre » (consulté le )
  3. « SundanceChannel.org »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , Retrieved on
  4. « Awards », IMDb
  5. Joshua Brockman, « Telling the Truth From Inside Indian Country », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]