Chimie à haute pression

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme « chimie à haute pression » désigne l'ensemble des réactions chimiques qui se déroulent à une pression supérieure à la pression normale (101,3 kPa)[1].

Le procédé Haber-Bosch en est un exemple typique, la réaction :

N2(g) + 3 H2(g) ⇌ 2 NH3(g) + ΔH

peut se dérouler à TPN, mais le taux de rendement de l'ammoniac peut être augmenté de façon notable en élevant la pression du système. En milieu industriel, cette pression peut atteindre jusqu'à 1 000 MPa.

Cette technologie est aussi à l'œuvre dans le procédé Fischer-Tropsch, la liquéfaction du charbon et la chimie de Reppe[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Personnel de rédaction, « High-pressure chemistry », Answers.com, (consulté le 13 août 2009)
  2. (en) Wiley-VCH (dir.), Ullmann's Agrochemicals, États-Unis, Wiley-VCH, , 932 p. (ISBN 978-3527316045, lire en ligne), p. 153