Charlotte Rhead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charlotte Rhead
Charlotte Rhead plate (C Bertram).jpg

Plat par Charlotte Rhead

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
maître céramiste
signature de Charlotte Rhead

signature

image illustrant la céramique
Cet article est une ébauche concernant la céramique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Charlotte Rhead, née le 19 octobre 1885 et décédée le 6 novembre 1947, est une céramiste britannique active dans les années 1920 dans les manufactures du Staffordshire.

Jeunesse et origines[modifier | modifier le code]

Charlotte Rhead est née dans une famille d´artistes. Son père, Frederick Alfred Rhead commence sa carrière comme apprenti à la manufacture de céramiques de Mintons, basée à Stoke-on-Trent, où il apprend l´art du pâte-sur-pâte auprès de son créateur, le céramiste français Marc-Louis Solon. Frederick Alfred Rhead travaille ensuite dans de nombreuses manufactures de poteries, y compris l´une créée par lui-même. La mère de Charlotte, Adolphine Hurten, vient également d´une famille d´artistes. Le grand frère de Charlotte, Frederick Alfred Rhead (à ne pas confondre avec le père qui porte le même nom) devint un céramiste reconnu aux États-Unis.

Carrière[modifier | modifier le code]

Au début du XXe siècle, la famille Rhead vit à Fenton. Charlotte et sa sœur Dollie étudient à la Fenton School of Art (école des arts de Fenton). Charlotte commence à travailler pour Wardle and Co., un atelier de poteries localisé dans la ville voisine de Hanley. Son frère Frederick y est directeur artistique, jusqu'à son émigration aux États-Unis en 1902. Charlotte n´y travaille pas très longtemps, mais assez pour y développer sa maîtrise de la décoration dite en Tubelining, qu´elle utilisera durant toute sa carrière. En 1905, Charlotte trouve un emploi en qualité d´émailleur chez Keeling & Co à Burslem[1]. Elle travaille ensuite chez un tuilier, T & R Boote. En 1912, le père de Charlotte est promu directeur artistique chez Wood and Sond, une manufacture de poteries. Charlotte va travailler avec lui, et elle y devient plus tard designer.

Les œuvres les plus connues de Charlotte sont certainement celles réalisées lors de sa collaboration avec Burgess and Leigh de Middleport, où elle été designer de 1926 à 1931. Dans les années 1930, elle rejoint l´entreprise AG Richardson à Tunstall, et dont la marque était Crown Ducal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]