Charles Mungoshi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Mungoshi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Programme international d'écriture de l'Iowa (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Écrivain, auteur de littérature pour la jeunesseVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Charles Mungoshi (né le dans la région de Chivhu en Rhodésie du Sud et mort le à Chitungwiza au Zimbabwe[1]) est un écrivain zimbabwéen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Mungoshi est né en 1947 dans une famille rurale shona de la région de Chivhu en Rhodésie du Sud, alors britannique, et devenue plus tard le Zimbabwe. Il a d’abord travaillé comme forestier avant de rejoindre une librairie. Romancier et auteur de nouvelles, Charles Mungoshi écrit à la fois en shona et en anglais. Il s’est également produit comme acteur. Avant l’indépendance du pays en 1980, son œuvre a été interdite[2].

L’œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Charles Mungoshi fait partie d’un groupe d’auteurs africains, comprenant Wilson Katiyo, Chenjerai Hove et Yvonne Vera, qui utilise la tradition orale des campagnes shona pour véhiculer un message de résistance à la domination blanche sur l’ancienne Rhodésie[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Waiting for the Rain, Heinemann 1975
  • Ndiko kupindana kwa mazuva, Mambo Press, 1975
    Publié en français sous le titre Ainsi passent les jours, traduit du shona par Michel Lafon[4], en collaboration avec Messias Maoneni, Paris, L'Harmattan, coll. « Encres noires » no 224, 2002 (ISBN 2-7475-2977-0)
  • Stories from a Shona Childhood, Baobab Books, 1989
  • One Day Long Ago, Baobab Books, 1991
  • The Milkman doesn't only deliver Milk, Baobab Books, 1998
  • The Setting Sun and the Rolling World, Heinemann, 1987
  • Walking Still, Baobab Books, 1997

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Noma (1992)
  • Prix des écrivains du Commonwealth pour la région Afrique (1998)
  • Prix de PEN International.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Veteran author Charles Mongoshi dies », sur Nehanda Radio, (consulté le 16 février 2019)
  2. (en) Zimbabwe poetry international, 2009
  3. (en) Maurice Taonezvi Vambe, African oral story-telling tradition and the zimbabwean novel in English, Unisa Press, Afrique du Sud, 2004
  4. [1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ranka Primorac, The Novel in a House of Stone: Re-categorising Zimbabwean Fiction, Journal of Southern African Studies, volume 29, mars 2003, p. 49-62
  • (en) Flora Veit-Wild, De-silencing the Past—Challenging “Patriotic History”: New Books on Zimbabwean Literature, Research in African Literatures, volume 37, automne 2006, vol. 37, p. 193-204
  • (en) Maurice Taonezvi Vambe, African oral story-telling tradition and the zimbabwean novel in English, Unisa Press, Afrique du Sud, 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]