Charles Joseph Auriol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auriol.
Charles Joseph Auriol
Charles Joseph Auriol Paesaggio.jpg

Paysage, huile sur toile, 58 × 82 cm, coll. privée

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
SatignyVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Maîtres

Charles Joseph Auriol, né le 13 novembre 1778 à Genève et mort le 25 mai 1834 à Choully, est un peintre suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Élisé d’Auriol, colonel au service du roi de Sardaigne (1771- 1790) et d’Anne Élisabeth Urrettini de Turtin, il fut, en Suisse, l’élève de Pierre-Louis de La Rive, puis à Paris de François-André Vincent, David et Girodet. Il rentra à Genève en 1810 et y passa la fin de sa vie. Il avait épousé, en juillet 1811, Anne Jeanne Marguerite Dunant, dont il eut Philippe Élisé (8 avril 1814-1866) et Louis Philippe Gustave (31 aout 1816-1882)[1].

Danielle Buyssens note le romantisme de ses compositions aux effets de brouillards[2]. Son ami le peintre Wolfgang Adam Toepffer l'avait surnommé « le peintre des brouillards »[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie ascendante et descendante
  2. Danielle Buyssens, « Auriol, Charles-Joseph » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  3. Gérald Schurr, 1820-1920, les petits maitres de la peinture : valeur de demain, Paris, Éditions de l’Amateur, 1979, p. 43.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Genève, Musée d'Art et d'Histoire, Paysage avec Daphnis et Chloé, 1810.

Œuvres passées en ventes aux enchères[modifier | modifier le code]

  • Paysage du Valais, huile sur panneau, signée, 58 par 82, Paris, Tajan, 13 décembre 2005, no 50, adjugée 9 866 €.
  • Paysannes priant devant une chapelle, huile sur toile, 46 par 66, Berne, Dobiaschofsky, 3 novembre 200, adjugée 3 600 CHF.

Référence bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Carl Brun, Schweizerisches Künstler-Lexikon : Dictionnaire des Artistes Suisses, t. I, Frauenfeld, Huber, 1981, p. 63.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :