Charles Bonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnier.
Charles Bonnier
Charles Bonnier.jpg
Charles Bonnier vers 1880.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
CannesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Linguiste, militant politique, romanisteVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour

Charles Bonnier, né le à Templeuve et mort le à Cannes, est un linguiste et militant politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

À sa sortie de l'École des chartes où il a obtenu le diplôme d'archiviste paléographe en 1888 avec une thèse sur les chartes en langue romane de Douai au XIIIe siècle[1], il part compléter sa formation en Allemagne à l'université de Halle.

Sa carrière professionnelle se déroule entièrement en Angleterre, où il enseigne successivement à Oxford, puis à l'université de Liverpool. Il y fait la connaissance de Marx et Engels, dont il devient un intime. Il participe aux côtés de Jules Guesde à la fondation du Parti ouvrier français[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romanisme[modifier | modifier le code]

  • Étude critique des chartes de Douai de 1203 à 1275, 1889, S. 431-462
  • Lettres de soldat. Étude sur le mélange entre le patois et le français, Halle 1891
  • French conversation-grammar, 11. Auflage, London 1895 (Method Gaspey-Otto-Sauer)
  • Le Français parlé et écrit aujourd’hui en Angleterre, 1899
  • La lignée des poètes français au XIXe siècle, Oxford 1902
  • Expressions d'obscurité, Liverpool 1908

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Templeuve en Pévèle. Histoire d’un village, Liverpool 1907, Cambrai 2002
  • Le Pays de Pévèle, Liverpool 1911
  • L’occupation de Templeuve par les Allemands et ses suites racontée par trois témoins, 1914 à 1918, Liverpool 1921

Autres[modifier | modifier le code]

  • Documents de critique expérimentale - Critiques sur Wagner, Paris 1887, avec Pierre Bonnier
  • Milieux d’art, Liverpool 1906, 1925
  • L’être spécial, Liverpool 1909
  • Monographie du mensonge - Essai sur la casuistique, Liverpool 1913

Références[modifier | modifier le code]

  1. Recherche nominale sur theses.enc.sorbonne.fr.
  2. Voir ses Souvenirs, édités par Gilles Candar aux Presses du Septentrion.

Liens externes[modifier | modifier le code]