Château jaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Château jaune est une ancienne demeure – plutôt qu'un véritable château – située près du château des ducs de Bourbon à Montluçon ; il fut démoli en 1965.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction pourrait remonter à un marchand et consul de Montluçon de la fin du XVe siècle, Claude Aumaître.

Sous la Révolution, il fut peut-être la demeure montluçonnaise du député François Maugenest.

La maison est achetée en 1927 par Léonie Duchet (1849-1931), fille de l'industriel verrier Jacques Alexandre Duchet. Elle était vice-présidente des Amis de Montluçon et elle fit aménager au premier étage du Château jaune une grande salle pour accueillir les collections de la société. Après sa mort, la demeure passa à son neveu et héritier Henri Cousin de La Tour-Fondue (1884-1939), qui la mit en vente en 1937.

Le Château jaune fut acheté par le docteur Georges Piquand (1876-1955), chirurgien de Montluçon, connu surtout pour ses travaux historiques et ethnographiques. Il se trouve que sa mère, Jeanne Maugenest, était l'arrière-petite-fille de François Maugenest ; par ailleurs, le docteur Piquand était devenu en 1936 président des Amis de Montluçon. Après sa mort, sa fille vendit la demeure. Les nouveaux propriétaires la firent démolir en même temps que des maisons voisines qu'ils possédaient et une résidence fut construite à cet endroit.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean Marty, « Le château jaune, une maison disparue de Montluçon », Bulletin des Amis de Montluçon, n° 58, 2007.