Cercidas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cercidas de Mégalopolis (en grec ancien et grec moderne : Κερκιδᾰς) était un poète, un philosophe et un législateur antique (IIIe siècle av. J.-C.). Il est mentionné par Athénée de Naucratis au Livre VIII du Banquet des Deipnosophistes et Jean Stobée[1]. Élien raconte que Cercidas mourut en exprimant son espoir d’être auprès du philosophe Pythagore, de l’historien Hécatée, du musicien Olympos, et du poète Homère, ce qui montre clairement l’estime qu’il avait pour ces quatre disciplines.

Le poète[modifier | modifier le code]

Cercidas est l'auteur d'ïambes et de mélïambes (il figure dans les Poetae lyrici Graeci de Bergck).

Pensant à sa mort, il a demandé que le premier et le second chant de L’Iliade soient enterrés avec lui[2].

Un rouleau de papyrus contenant des fragments de sept de ses poèmes fut découvert à Oxyrhynque en 1906.

Le philosophe[modifier | modifier le code]

Cercidas fut un philosophe cynique. Admirateur de Diogène de Sinope, il évoque la mort de ce grand cynique dans ses Poésies Mimiambes.

Le législateur[modifier | modifier le code]

Cercidas fut un législateur important de Mégalopolis, sa ville natale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IV (43) ; LVIII (10)
  2. Ptolémée Héphaistion, ap. Photios, Codex 190.

Sources[modifier | modifier le code]