Catégorisation sociale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le concept de catégorisation est emprunté aux études sur la perception. Ces recherches montrent qu'il y a une accentuation des ressemblances subjectivement ressenties, entre des stimuli appartenant à une même catégorie, et une accentuation des différences entre des stimuli appartenant à des catégories différentes (voir Tajfel & Wilkes 1963). Ces résultats furent par la suite appliqués à l'étude des relations entre les groupes sociaux.

Le mécanisme de catégorisation sociale consiste à classer et donc à regrouper au sein de catégories, des individus ou des groupes en accentuant les ressemblances intra-catégorielles (biais d'assimilation) et les différences inter-catégorielles (biais de contraste). Ce mécanisme permet de simplifier la réalité sociale, de la structurer et donc de mieux la comprendre. Ainsi, selon Tajfel la catégorisation sociale se définit comme "un système d'orientation qui crée et définit la place particulière d'un individu dans la société".

Les stéréotypes sont à la base de la catégorisation car bien souvent les traits censés être caractéristiques d'une catégorie sont issus des stéréotypes qui sont véhiculés, à propos de cette catégorie.

Exemple d'étude[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Dossier Catégorisation sociale Psychoweb.fr (fr)
  • Laurent Licata, La théorie de l’identité sociale et la théorie de l’auto-catégorisation : le Soi, le groupe et le changement social [1]. Revue Electronique de Psychologie Sociale, 1, 19-33, 2007.