Catégorie:Impôt royal de l'Ancien Régime

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Jusqu'au XIV° siècle, le roi de France ne disposait que des revenus du domaine royal. Les guerres continuelles contre le roi d'Angleterre, amenèrent la création des impôts royaux payés par tous les sujets du royaume, avec des exemptions pour le clergé (qui priait pour le succès des armes du roi), la noblesse (qui payait l'impôt du sang) mais aussi de nombreuses provinces, villes ou métiers privilègiés. Au cours des siècles de nombreux impôts royaux furent rachetés par les assujettis ou bien perçus par abonnemement.

sources[modifier | modifier le code]

  • Marcel Marion, Dictionnaire des institutions de la France aux XVII° et XVIII° siècles, 1923, Paris, Editions Picard.