Caspar Wistar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un zoologiste, un botaniste ou un mycologue image illustrant un médecin image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un zoologiste, un botaniste ou un mycologue et un médecin américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Caspar Wistar
Caspar Wistar.jpg

Caspar Wistar.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
Formation
Université d'Édimbourg
École de médecine Perelman à l'université de Pennsylvanie (en) (docteur en médecine) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Appletons' Wistar Richard - Caspar signature.jpg

signature

Caspar Wistar ( – 22 janvier 1818) un médecin anatomiste de l'université de Pennsylvanie. Il épousa en 1788 Isabella Marshall, qui mourut en 1790, et Elizabeth Mifflin en 1798.

Biographie[modifier | modifier le code]

Caspar Wistar est né de parents allemands[1]. Destiné à la profession de médecin, il commença ses études au collège de Philadelphie, et les continua à celui d'Edimbourg, où il fut reçu docteur en 1786. De retour à Philadelphie, il obtint la chaire de professeur de chimie au collège d'Edimbourg, et ensuite celle de professeur d'anatomie.

Clubs et societés[modifier | modifier le code]

Membre des quakers, il succéda au docteur Rush en qualité de président de la Société pour l'abolition de l'esclavage (en), et fut dans le même temps un des censeurs du collège des médecins. Thomas Jefferson ayant refusé la présidence de la Société philosophique de Philadelphie, à laquelle il était appelé pour la seconde fois, il accepta de succéder à M. Jefferson, à Benjamin Franklin et à David Rittenhouse.

Publications[modifier | modifier le code]

Wistar a publié plusieurs Mémoires dans les Actes du collège des médecins de Philadelphie et dans ceux de la Société historique de la même ville et, en 1814, un Traité d'anatomie, en 2 vol. in -8°, pour l'usage des élèves de sa classe. D'après les conseils de M. Corréa de Serra, il allait se livrer à un travail sur l'anatomie comparée des animaux des États-Unis. Il avait déjà réuni un grand nombre de matériaux, lorsqu'il décéda en 1818.

Notes & Références[modifier | modifier le code]