Casimir Lewy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casimir.

Casimir Lewy (Kazimierz Lewy, né le 26 février 1919 à Varsovie de Ludwik Lewy & Izabela Lewy, née Rybier, mort en 1991) fut un philosophe britannique d’origine polonaise. Il est connu pour ses contributions dans le champ de la philosophie morale et pour son travail pédagogique à Cambridge et à Liverpool.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Son père, docteur de médecine, est mort quand Casimir était un enfant, il vécut alors seulement avec sa mère et la famille de cette dernière. Son intérêt pour la philosophie naquit quand, à l’âge de 15 ans, il lut un article consacré à la philosophie de Tadeusz Kotarbinski, dont il a acheté les Elementy[1], et influencé par la lecture de cet ouvrage, il poursuivit ensuite les cours à l’Université de Varsovie.

Il quitta la Pologne en 1936 afin de se rendre au Royaume-Uni pour y apprendre l’anglais. Pour rendre ce séjour plus intéressant, il s’est inscrit en philosophie à l’Université de Cambridge, et finalement décida d’y rester jusqu’à l’obtention du diplôme B.A. en 1939. La situation en Pologne rendit son retour impossible, il s’est alors engagé dans la préparation d’une thèse de doctorat sous la direction de G. E. Moore. Il devint docteur en 1943, avec une dissertation intitulée Some Philosophical Considerations about the Survival of Death. Il poursuivit également les cours de Ludwig Wittgenstein dans les années 1938-1945. Il aida Moore en tant qu’assistant de rédaction dans la revue Mind, et il participa dans des réunions du Moral Sciences Club. Il enseigna à la Faculté des Sciences Morales à Cambridge dans les années 1943-45.

Il épousa Eleanor Ford en 1945, et, cette même année, fut employé par l’Université de Liverpool, où il travailla jusqu’en 1952, quand il revint à Cambridge pour enseigner les sciences morales, et devenir, en 1955, Sidgwick Lecturer, et être élu, en 1959, membre du Trinity College. Il devint Reader en philosophie en 1972. Il enseigna également à des universités d’Illinois, de Texas à Austin, et de Yale.

Publications[modifier | modifier le code]

Auteur principal[modifier | modifier le code]

  • G.E. Moore on the naturalistic fallacy, British Academy. Dawes Hicks lecture on philosophy, 1965.
  • Meaning and modality, Cambridge ; New York : Cambridge University Press, 1976.

Editeur[modifier | modifier le code]

  • Ethics, C.D. Broad, 1985.
  • Kant : an introduction, C.D. Broad, 1978.
  • Leibniz : an introduction, C.D. Broad, 1975.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ian Hacking (éd.), Exercises in analysis. Essays by students of Casimir Lewy, Cambridge, Cambridge University Press, 1985

Références[modifier | modifier le code]

  1. Elementy teorii poznania, logiki formalnej i metodologii nauk, 1929.