Carlos Matus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carlos Matus
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Q55840109
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
CaracasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Carlos Tulio Matus Romo (né le à Santiago du Chili, mort le à Caracas, Venezuela), était un économiste et Ministre chilien de l´Économie et la Reconstruction sous le gouvernement de Salvador Allende.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé comme ingénieur commercial à l´Université du chili en 1955, il s´est spécialisé dans la haute direction et la planification stratégique à l´Université d´Harvard.

Entre 1957 et 1959 Carlos Matus travailla comme conseiller auprès du ministre des Finances, et comme professeur adjoint des cours de Master en Planification et Développement donnés par le CEPAL et l´ILPES à Santiago du Chili. Il fut également membre de plusieurs missions consultatives sur la planification dans différents pays d´Amérique latine.

Entre 1965 et 1970, il a été directeur de la Division des Services consultatifs des Nations unies ILPES - Chili. Il a dirigé l´équipe technique qui a développé la méthodologie des Plans d´Exploitation Annuels (PAO). Ces plans se sont répandus dans différents pays d´Amérique latine (Brésil, République Dominicaine, Équateur, Bolivie…).

En 1970, durant le mandat du président Salvador Allende, Carlos Matus fut nommé président de la Compagnie du Pacifique de l´Acier (PAC). Il créa le complexe de fer et d´acier, une organisation qui comprend plus de 402 entreprises de l´industrie. Il fut ensuite nommé ministre de l´Économie du Chili et président de Conseil de la Corporation de Développement et de Production (CORFO). En 1973, il est conseiller économique auprès du Président de la République et auprès du président de la Banque Centrale chilienne.

En 1973, il est incarcéré par la dictature de Pinochet. Il passa deux ans dans les camps de concentration de l´île Dawson et Ritoque. Là-bas il commença à écrire les premières pages de son livre Planificaciones de Situaciones (Planification de situations), qu´il termina après sa libération et son exil au Venezuela.

À l´octobre 1975, il arrive au Venezuela et rejoint le CENDES (Centre d´études du développement de l´université centrale du Venezuela), il y travailla comme chercheur et fut conseiller du ministre des finances Hector Hurtado.

Depuis 1982, il est consultant du bureau central de coordination et planification au Venezuela (CORDIPLAN), il collabore à la formation de l’IVEPLAN (Institut vénézuélien de planification). Il fut consultant dans la réforme du système de planification et des innovations méthodologiques du VII plan de la Nation, premier essai en Amérique latine d´application de la Planification Stratégique Situationnelle (PES).

En 1986, il se retira de l´Organisation des Nations unies. En 1988 il développe la structure de la fondation ALTADIR, organisme pionnier en Amérique Latine pour le développement de la Planification Stratégique et les techniques de Haute Direction. Il conçoit le cours de Haute Direction de l´ILDIS, à la fondation Friedriech Ebert d´Allemagne.

Comme président de la fondation ALTADIR, il développe un grand travail d´enseignement en Planification, pour défendre la méthode PES. Ainsi il donna des cours professionnels au Brésil, Venezuela, Équateur, Colombie, Argentine, Chili, etc.

Carlos Matus décède le 21 décembre 1998 à Caracas, entouré de sa famille (son épouse, ses trois fils et ses huit neveux). Il avait toujours rêvé de retourner au Chili, et reposer éternellement dans sa maison de l´île Noire, son principal refuge intellectuel. Là-bas il passait de longues saisons à écrire, penser et créer. L´île Noire était aussi son lieu d´inspiration pour la peinture, pour la sculpture du bois ; c´était un espace idéal pour la collection d´antiquités, et pour se souvenir de son ami le poète Pablo Neruda qui lui aussi avait aimé le lieu. Matus avait décidé de reposer éternellement là-bas, ces cendres furent réparties dans le jardin tourné vers l´immense océan pacifique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Estrategia y plan (1972) (Stratégie et plan)
  • Planificación de situaciones (1977) (Planification de situations)
  • Bases Teóricas del Presupuesto por Programas (1978) (Bases théoriques de budget par programmes)
  • Guía de Análisis Teórico (1980) (Guide d´analyse théorique)
  • Planificación y gobierno (1987) (Planification et gouvernement)
  • El Método PES: Entrevista a Carlos Matus (1994) (la méthode PES : interview de Carlos Matus)
  • Reingeniería Pública (1994) (Réingénierie publique)
  • Sobre la Teoría de las Macroorganizaciones (1994) (Sur la théorie des macro-organisations)
  • Chimpancé, Maquiavello y Gandhi (1995) (Chimpanzé, Machaviel et Gandhi)
  • El Líder sin Estado Mayor (1997) (Le leader sans état-major)
  • Los 3 Cinturones de Gobierno (1997) (Les trois ceintures du gouvernement)
  • El Método MAPP (1998) (La méthode MAPP)
  • Teoría del Juego Social (2000) (Théorie du jeu social)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]