Carlos Alberto Brilhante Ustra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carlos Alberto Brilhante Ustra
UstraComissao.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
BrasiliaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire

Carlos Alberto Brilhante Ustra (28 juillet 1932 – 15 octobre 2015) est un officier de l'armée de terre brésilienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlos Alberto Brilhante Ustra est né à Santa Maria (Rio Grande do Sul) et a été à la tête du DOI-CODI (en) de la seconde armée, de 1970 à 1974, surnommé par son nom de code Dr. Tibiriçá.

En 2008, Ustra devient le premier responsable militaire à être reconnu, par un tribunal civil à Sao Paulo, en tant que tortionnaire durant la dictature. Il continue ensuite à être actif en politique[1].

Il est condamné en 2012 pour la mort du journaliste Luiz Eduardo Merlino[2], mort durant la dictature militaire brésilienne[3]. La journaliste Tatiana Merlino, nièce de Luiz Eduardo Merlino, a mené l'accusation contre Carlos Alberto Brilhante Ustra[4]

Il meurt d'une pneumonie le 15 octobre 2015 dans un hôpital à Brasilia[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) « Juiz condena coronel Ustra por seqüestro e tortura », sur OAB, (consulté le 16 octobre 2015)
  2. (pt) « Familiares de jornalistas torturados por Ustra comentam morte do ex-chefe do DOI-Codi », Portal IMPRENSA - Notícias, Jornalismo, Comunicação,‎ (lire en ligne, consulté le 15 juillet 2017)
  3. (pt-br) « Testemunhas ouvidas pela Justiça dizem que Ustra comandou torturas que causaram a morte de Luiz Eduardo Merlino - Jornal Correio do Brasil », sur www.correiodobrasil.com.br (consulté le 15 juillet 2017)
  4. « Folha.com - Poder - Ex-ministro Paulo Vanucchi defende revisão da Lei da Anistia - 27/07/2011 », sur www1.folha.uol.com.br (consulté le 15 juillet 2017)
  5. (en) Felipe Amorim, « Morre coronel Ustra, ex-chefe do DOI-Codi durante a ditadura », sur UOL (consulté le 16 octobre 2015)