Cardiidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les mollusques
Cet article est une ébauche concernant les mollusques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet zoologie.

Les Cardiidae sont la famille cosmopolite de mollusques bivalves correspondant aux coques et aux bucardes. Ils contiennent aussi les bénitiers.

Description[modifier | modifier le code]

Les Cardiidae sont pourvus d'un manteau largement ouvert en avant et inférieurement pour le passage d'un pied long et coudé qui autorise de petits déplacements par bonds successifs. Leur coquille mince, équivalve et inéquilatérale, généralement renflée, est ovalaire (généralement cordiforme) à subquadratique ou subtrigone avec le côté antérieur est court et tronqué. Les valves sont closes ou plus ou moins bâillantes en arrière et couvertes d'un épiderme mince. Les marges internes des valves sont crénelées. Elle a une lunule bien marquée. La surface des valves, rarement lisse, offre une sculpture externe fondamentalement rayonnante, formée de côtes rayonnantes plus ou moins prononcées dont la structure est souvent plus ou moins différente sur la déclivité postérieure des valves. Ces côtes peuvent être ornées d'écailles, de tubercules ou bien d'épines. Le ligament externe élastique forme une courte bande saillante en arrière des crochets. La charnière hétérodonte a deux dents cardinales assez irrégulières comme forme et comme développement, quelquefois peu distinctes ou même presque nulles, et des dents latérales écartées quand elles existent, se recourbant vers l’extérieur. L'intérieur de la coquille dimyaire a deux empreintes des muscles adducteurs de tailles subégales. La ligne palléale est le plus souvent non sinuée : les Cardiidae, animaux fouisseurs, ont en effet de trop petits siphons (tubes non extensibles et ciliés) pour laisser des empreintes[2].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Les bénitiers (ici Tridacna squamosa à la Réunion) sont les plus gros bivalves connus.

Selon World Register of Marine Species (6 novembre 2014)[3] :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]