Caisse enregistreuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caisse.
une caisse enregistreuse

Une caisse enregistreuse est un appareil servant à enregistrer les achats d'un client. Elle est composée d'un clavier, d'une machine à calculer, de deux imprimantes et d'un tiroir-caisse sécurisé. Cette machine est manipulée généralement par un caissier et est souvent associée à un lecteur de code-barres.

Le tiroir-caisse fut inventé en premier dans le but d'éviter les vols faits par les employés. Il ne s'ouvrait qu'après rotation d'une clef, ce qui générait un son de clochette qui prévenait le patron qu'une transaction avait lieu. On y ajouta par la suite une machine à additionner. Les caisses enregistreuses se sont répandues grâce à la levée de taxes dont la loi demandait la remise d'un reçu au client.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Primaires

  • Addition
  • Impression du ticket de caisse
  • Impression du relevé de caisse
  • ouverture et fermeture du tiroir-caisse + son de clochette

Additionnelles

  • Multiplication pour calcul des taxes
  • Rendre la monnaie
  • Lecture optique du prix, écrit en code-barres sur le produit.
  • Lecteur de carte de crédit.
  • Liaison avec un ordinateur central pour la gestion des stocks.
  • Ticket avec désignation des produits.
  • Gestion des tickets ou chèques restaurant
  • Incrustation vidéo surveillance

Les caisses enregistreuses aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Caisse électronique

À l'heure actuelle, deux grandes familles de caisses enregistreuses cohabitent chez les commerçants : les caisses classiques et les caisses informatisées.

Parmi les caisses classiques, on retrouve majoritairement des caisses électroniques dotées d'un clavier, d'un afficheur digital, d'une imprimante ticket (généralement matricielle) ainsi qu'un tiroir caisse. Il subsiste quelques caisses mécaniques mais celles-ci tendent à disparaître. On peut encore en apercevoir dans certaines épiceries de quartier. La principale différence entre une caisse électronique et une caisse mécanique se situe dans l'architecture du mécanisme. Ainsi, une caisse électronique est animée par un processeur de calcul, semblable à ceux qu'on retrouve dans les calculatrices. D'un autre côté, les caisses mécaniques réalisent les opérations mathématiques grâce à un mécanisme complexe.

L'informatique a permis une évolution majeure dans les caisses enregistreuses. En effet, le traitement des données est dorénavant confié à un système informatique qui garantit la pérennité des informations. IBM a été l'une des premières sociétés à proposer des systèmes d'encaissement utilisant des processus informatiques. Si à l'origine, seules les grandes chaînes de la distribution avaient les moyens d'investir dans de telles caisses, l'apparition de l'informatique personnelle et sa démocratisation ont permis l'arrivée de caisses enregistreuses fonctionnant sur des ordinateurs compatibles PC. La position dominante de Microsoft Windows depuis le milieu des années 1990 a incité le développement d'un nouveau marché : celui des logiciels de caisse. Il existe aujourd'hui des logiciels, majoritairement sous Windows, qui permettent de transformer un PC en caisse enregistreuse. Ces ordinateurs sont généralement spécifiques afin de supporter l'environnement du point de vente. Ils sont ainsi appelés Terminaux Point de Vente (ou TPV).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1874, 1re caisse enregistreuse imprimante du français Pottin selon le concept énoncé quelques années plus tôt par l'américain Barbour ;
  • 1879, dépôt d'un brevet de caisse enregistreuse par James J. Ritty (États-Unis) ;
  • 1884, James Ritty vend son invention à John H. Patterson pour 6 500 $ ;
  • 1884, John Henry Patterson fonde la National Cash Register (NCR) ;
  • 1888, caisse enregistreuse Burroughs Corporation américaine ;
  • 197., 1re caisse enregistreuse électronique[réf. nécessaire] ;
  • 197., 1re caisse enregistreuse avec rendeur de monnaie[réf. nécessaire] ;
  • 198., 1re caisse enregistreuse à lecture optique[réf. nécessaire].

Musées[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :