Buchi Emecheta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Buchi Emecheta
July21 Buchi Emecheta.png
Biographie
Naissance
Décès
(à 72 ans)
Londres
Nationalité
Formation
Université de Londres (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Œuvres principales
The Bride Price (d), The Joys of Motherhood (d), Gwendolen (d), In the Ditch (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Florence Onyebuchi Emecheta, dite Buchi Emecheta, (née le à Lagos[1] et morte le à Londres (Royaume-Uni)[2]) est une romancière nigériane.

Biographie[modifier | modifier le code]

à Issue d'une famille igbo originaire du Delta et installée à Lagos (son père était employé de chemin de fer), elle fréquente une école missionnaire pour filles, puis est boursière dans une école méthodiste jusqu'à ses seize ans - âge auquel elle épouse Sylvester Onwordi, avec lequel elle émigre en Angleterre en 1962[3]. Victime de violences conjugales - Second-Class Citizen est autobiographique -, elle commence à écrire ; son mari détruit son premier manuscrit (The Bride Price, publié en 1976, qu'elle a dû complètement réécrire). Elle le quitte en 1966, et reste en Angleterre où elle travaille tout en élevant ses cinq enfants et en suivant des études de sociologie ; elle obtient sa licence (bachelor) de sociologie en 1972, et finalement son doctorat en 1991[4].

Elle travaille comme bibliothécaire au British Museum de 1965 à 1969, puis comme assistante sociale et sociologue pour l’Inner London Education Authority de 1969 à 1976. À partir de la fin des années 1960, elle tient une chronique dans le New Statesman, dans laquelle elle raconte son expérience personnelle d'Africaine noire au Royaume-Uni ; un recueil de ces chroniques, intitulé In the Ditch, paraît en 1972[1]. Un roman sur le même thème, Second-Class Citizen, paraît en 1974 ; In the Ditch et Second-Class Citizen sont publiés conjointement sous le titre Adah’s Story en 1983. Au cours des années 1970 et 1980, elle est invitée à enseigner dans de nombreuses universités, aux États-Unis, au Nigéria et au Royaume-Uni : université Rutgers, université d'État de Pennsylvanie, université de Californie à Los Angeles, université de l'Illinois à Urbana-Champaign, université de Calabar, université Yale (1982), université de Londres...

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • In the Ditch (Londres, Barrie & Jenkins, 1972)
  • Second-Class Citizen (Londres, Allison & Busby, 1974)
  • The Bride Price (Londres, Allison & Busby, 1976)
  • The Slave Girl (Londres, Allison & Busby, 1977)
  • The Joys of Motherhood (Londres, Allison & Busby, 1979 ; Heinemann, African Writers Series no. 65, 1980).
  • The Moonlight Bride (Oxford University Press, 1976).
  • Our Own Freedom (avec des photographies de Maggie Murray ; Londres, Sheba, 1981).
  • Destination Biafra (Londres, Allison & Busby, 1982).
  • Naira Power (Londres, Macmillan, 1982 ; Pacesetter Novels series)
  • Adah’s Story [In the Ditch/Second-Class Citizen] (Londres, Allison & Busby, 1983).
  • The Rape of Shavi (Londres, Ogwugwu Afor, 1984)
  • Double Yoke (New York: George Braziller, 1983)
  • A Kind of Marriage (Londres, Macmillan, 1988 ; Pacesetter Novels series)
  • Gwendolen (Londres, Collins, 1989 ; aux États-Unis, The Family, 1990)
  • Kehinde (Heinemann, African Writers Series, 1994)
  • The New Tribe (Heinemann, African Writers Series, 1999)

Romans pour enfants et jeunes adultes[modifier | modifier le code]

  • Titch the Cat, illustré par Thomas Joseph (Londres, Allison & Busby, 1979)
  • Nowhere to Play, illustré par Peter Archer (Londres, Allison & Busby, 1980).
  • The Wrestling Match (Oxford University Press, 1980).

Autobiographie[modifier | modifier le code]

  • Head Above Water (Londres, Fontana, 1986)

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • A Kind of Marriage, diffusé par la BBC
  • Family Bargain, diffusé par la BBC en 1987

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Pushpa Naidu Parekh et Siga Fatima Jagne, Postcolonial African Writers : A Bio-bibliographical Critical Sourcebook, Greenwood Publishing Group, , 525 p. (ISBN 978-0-313-29056-5, lire en ligne), p. 148.
  2. (en) BBC News
  3. (en) « Buchi Emecheta | Nigerian author and sociologist », sur Encyclopedia Britannica (consulté le ).
  4. (en) Jennifer S. Uglow et Maggy Hendry, The Northeastern Dictionary of Women's Biography, UPNE, , 622 p. (ISBN 978-1-55553-421-9, lire en ligne), p. 190.

Liens externes[modifier | modifier le code]