Bouillon-blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bouillon-blanc
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Bouillon-blanc » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Bouillon-blanc « vrai » (Verbascum thapsus)

Taxons concernés

Le Bouillon-blanc ou bouillon blanc, est un nom vernaculaire que portent plusieurs espèces de plantes à feuilles d'aspect blanchâtre et laineux parmi les molènes (Verbascum) de la famille des Scrophulariaceae.

L'utilisation multiple du nom de « bouillon blanc » est à juste titre considérée comme une erreur par les botanistes et devrait être réservée à Verbascum thapsus. Cette dernière espèce est par ailleurs la seule à être reprise dans la pharmacopée française comme étant le bouillon blanc.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Bouillon dérive d'un mot gaulois, bugillo, désignant une plante indéterminée, par attraction de « bouillon », en raison de l'emploi en décoction des fleurs aux vertus pectorales[1].

Caractéristiques communes[modifier | modifier le code]

Pour un article plus général, voir Verbascum.

Les caractéristiques générales des bouillons-blancs sont celles des molènes, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d'informations sur leur description, leur mode de vie ou leurs propriétés.

Ce sont des espèces communes à l'état spontané qui donnent une grande plante pouvant atteindre 2 mètres de hauteur. Les feuilles sont duveteuses et les fleurs jaunes ont une odeur douce rappelant celle du miel. On en connait une centaine d'espèces d'Asie et d'Europe.

Noms français et noms scientifiques correspondants[modifier | modifier le code]

Liste alphabétique de noms vulgaires ou de noms vernaculaires attestés[2] en français.
Note : certaines espèces ont plusieurs noms et, les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Pour sa commercialisation, l'appellation « bouillon blanc » doit être réservée au seul Verbascum thapsus. Pour les autres espèces de Verbascum le nom vernaculaire de Molène est recommandé afin d'éviter toute confusion avec la plante utilisée dans la pharmacopée française

Les molènes sont parmi les plus anciennes plantes médicinales au monde, employées essentiellement en tisanes pectorales[réf. souhaitée].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Dans le calendrier républicain français, le 2e jour du mois de Thermidor est dénommé jour du Bouillon-blanc[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolites, Quae, , p. 31
  2. Attention aux appellations et traductions fantaisistes circulant sur l'Internet
  3. À éviter
  4. a, b et c Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales (En ligne). Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  5. a et b Paul-Victor FOURNIER, Le livre des plantes médicinales et vénéneuses de France, Éditions Lechevalier
  6. Les espèces du genre botanique « Verbascum »
  7. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 29.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Dictionnaire des plantes qui guérissent », éd. Larousse et Larousse du XXe siècle en 6 volumes.