Bosingak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bosingak
보신각 / 普信閣
Boshingak.jpg
Présentation
Type
Pavillon
Localisation
Pays
Ville spéciale
Arrondissement
Accès et transport
Métro
Coordonnées
Localisation sur la carte de Corée du Sud
voir sur la carte de Corée du Sud
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Séoul
voir sur la carte de Séoul
Red pog.svg

Bosingak est un grand pavillon abritant une cloche situé sur Jongno à Séoul, en Corée du Sud. C'est de la cloche de Bosingak que Jongno, littéralement « rue de la Cloche », tire son nom. Le pavillon d'origine a été construit en 1396 mais a été détruit de nombreuses fois par le feu et les guerres. Le nom Bosingak lui a été attribué par l'empereur Gojong en 1895.

Sous la dynastie Joseon, cette cloche était le centre de la ville intra muros. On la sonnait pour annoncer l'ouverture et la fermeture des quatre portes de Séoul : trente-trois fois à quatre heures du matin et à dix heures du soir. Elle était aussi utilisée comme alarme pour avertir du feu[1]. À l'époque moderne on ne sonne la cloche qu'à minuit le réveillon du jour de l'an et, en raison de la foule qui assiste à cette cérémonie, les métros de la ligne 1 du métro de Séoul ne s'arrêtent alors pas à la station Jonggak.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bosingak » (voir la liste des auteurs).
  1. « Bosingak Belfry », Korea Tourism Organization (consulté le 7 février 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :