Bornori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bornori
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Extrême-Nord
Département Mayo-Sava
Géographie
Coordonnées 11° 04′ 52″ nord, 13° 58′ 56″ est
Altitude 375 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Bornori
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Bornori

Bornori est le nom de plusieurs villages de l'extrême-nord du Cameroun, situés dans l'arrondissement de Kolofata et le département du Mayo-Sava, à la frontière avec le Nigeria.

Population[modifier | modifier le code]

En 1966-1967 Bornori comptait 581 habitants, principalement Kanouri, Mafa et Mouktélé[1].

Lors du recensement de 2005, le nombre d'habitants était le suivant[2] :

  • Bornori Féma : 131
  • Bornori Madi : 1 724
  • Bornori Madva : 88
  • Bornori Mayang : 120

Histoire contemporaine[modifier | modifier le code]

La situation frontalière de Bornori l'expose particulièrement aux exactions commises par Boko Haram, mais parfois aussi par les forces armées qui mènent les opérations de répression. Selon un rapport d'Amnesty International, en , des membres du Bataillon d'intervention rapide (BIR) ont exécuté illégalement sept civils non armés, en ont arrêté 15 autres, puis incendié des maisons au cours des semaines suivantes[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des villages du Margui-Wandala, ORSTOM, Yaoundé, juin 1972, p. 7
  2. Répertoire actualisé des villages du Cameroun. Troisième recensement général de la population et de l'habitat du Cameroun, Bureau central des recensements et des études de population, vol. 4, tome 7, 2005 [1]
  3. « Cameroun : effroyables conditions de détention et torture pour les personnes accusées de soutenir Boko Haram », Amnesty International, 14 juillet 2016 [2]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Boutrais (et al.), Le Nord du Cameroun. Des hommes. Une région, ORSTOM, Paris, 1984, 539 p. [lire en ligne]
  • Dictionnaire des villages du Margui-Wandala, ORSTOM, Yaoundé, , 115 p.
  • Bernard Juillerat, Les bases de l'organisation sociale chez les Mouktélé (Nord-Cameroun) : structures lignagères et mariage, Université de Paris, 1969, 271 p. (thèse de 3e cycle d'Ethnologie)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]