Bob and wheel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le bob and wheel[1] est une forme poétique que l'on trouve principalement en moyen anglais, et notamment dans le poème Sire Gauvain et le Chevalier vert.

Définition[modifier | modifier le code]

Le bob and wheel est un ensemble de cinq vers situés à la fin d'une strophe. Le premier, le bob, est très court : il ne porte qu'un accent, et ne compte généralement que deux pieds. Il vient généralement apporter une emphase supplémentaire au vers qu'il précède. Le bob est suivi de quatre vers, le wheel, qui portent trois accents chacun. Ils offrent un résumé de la strophe qui précède tout en annonçant la suivante[2].

Sire Gauvain et le Chevalier vert est un poème allitératif et les bob and wheel qu'il contient n'échappent pas à la règle, mais ils sont également rimés suivant un schéma ABABA[2].

Exemple[modifier | modifier le code]

On mony bonkkes ful brode Bretayn he settez
wyth wynne,
Where werre and wrake and wonder
Bi syþez hatz wont þerinne,
And oft boþe blysse and blunder
Ful skete hatz skyfted synne.

— Sire Gauvain et le Chevalier vert, v. 14-19

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Crépin et Hélène Taurinya Dauby proposent comme traduction « pendeloque et coda » dans leur Histoire de la littérature anglaise du Moyen Âge, Nathan, 1993 (ISBN 2-09-190272-1).
  2. a et b (en) J. J. Anderson (éd.), Sir Gawain and the Green Knight, Everyman, (ISBN 978-0-4608-7510-3), xxiv.