Boîte de Skinner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Skinner.
Exemple de boîte de Skinner
Boîte de Skinner pour rat avec 2 leviers automatiques, 2 cue lights et 1 grille électrifiée. 1 haut parleur et 1 house light (non-visibles) se situent au-dessus de la cage.

La boîte de Skinner (« Skinner box ») est un dispositif expérimental inventé par B. F. Skinner au début des années 1930 dans le but de simplifier l'étude des mécanismes de conditionnement.

Il inventa cet appareil pour tester les capacités de rongeurs ou de pigeons à subir un conditionnement opérant, c’est-à-dire faisant intervenir le comportement de l'animal et le renforcement de celui-ci par des stimulus renforçateurs :

Renforcement positif :

Stimulus « Le rat est dans la cage »
Réponse (comportement) « Le rat appuie sur le levier »
Renforcement positif « Il obtient de la nourriture » (= ajout)
  • Augmentation de la probabilité d'apparition du comportement

Renforcement négatif :

Stimulus « Le rat est dans la cage, il reçoit des chocs électriques (plancher)
Réponse (comportement) « Le rat appuie sur le levier »
Renforcement négatif « Les chocs électriques s'arrêtent » (= retrait)
  • Augmentation de la probabilité d'apparition du comportement

Punition positive :

Stimulus « Le rat est dans la cage »
Réponse (comportement) « Le rat appuie sur le levier »
Punition positive « Il reçoit une décharge électrique » (= ajout)
  • Diminution de la probabilité d'apparition du comportement

Punition négative :

Stimulus « Le rat est dans la cage, il a de la nourriture »
Réponse (comportement) « Le rat appuie sur le levier »
Punition négative « La nourriture disparait » (= retrait)
  • Diminution de la probabilité d'apparition du comportement

Elle simplifie l'étude des mécanismes de conditionnement, grâce à l'automatisation de la présentation des stimuli (visuels, auditifs, nociceptifs – par exemple choc électrique), des renforcements (nourriture et eau, notamment), de l'enregistrement des réponses de l'animal (le plus souvent rat ou pigeon), et des associations prévues par l'expérimentateur entre eux. Ainsi l'expérimentateur peut-il faire en sorte que de la nourriture soit délivrée lorsque l'animal a appuyé un nombre de fois déterminé sur un levier, mais uniquement lorsqu'un son aigu a été précédé d'une lumière verte.

La boîte de Skinner est en quelque sorte un prolongement de la Thorndike puzzle box utilisée par Edward Thorndike pour mettre en évidence l'apprentissage par essai-erreur chez le chat.

Voir aussi[modifier | modifier le code]