Bloody Kisses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bloody Kisses
Album de Type O Negative
Sortie 17 août 1993
Enregistré 1993
Durée Original: 73:07
Digipak: 67:25
Genre Metal gothique
Producteur Peter Steele, Josh Silver
Label Roadrunner Records
Critique

Albums de Type O Negative

Bloody Kisses est le troisième album du groupe de heavy metal Type O Negative sorti en 1993.

Cet album leur vaudra un succès commercial international et fut le premier album du label Roadrunner à être certifié disque d'or. L'album s'avère l'un des précurseurs de la vague du metal gothique qui va suivre dans la seconde moitié des années 90. Malgré le succès commercial, des tensions entre les deux cofondateurs Steele et Abrusco, conduisirent ce dernier à quitter le groupe. C'est John Kelly qui vient remplacer Abrusco dès 1993, pendant la tournée qui suivit. Les clips de Black n°1 et Christian Woman passent en boucle sur MTV durant cette période.

La chanson Christian Woman traite du déchirement interne d'une croyante entre son dévouement à Dieu et ses désirs charnels. La chanson Black N°1, traite sur un ton ironique d'une femme gothique qui soigne son apparence pour avoir l'air Dark. Ils lui préconisent de se reteindre en noir les cheveux avec du Black N°1, car ses racines et la couleur originelle de ses cheveux commencent à se voir (« Cause your roots are showing, Dye'em Black »). Le titre Summer Breeze est quant à lui une reprise de Seals and Crofts et sera utilisé pour le générique du film Souviens toi l'été dernier'.

Les chansons We hate everyone et Kill all the white people par leur style diffèrent du reste des autres chansons de l'album qui sont plus lentes et plus atmosphériques. Ces titres sont en effet écrits dans le style Thrash metal /Hardcore des premiers albums du groupe et des précédents albums de Carnivore. Ces chansons ciblent les accusations qui ont été portées contre le groupe en Europe concernant de prétendues sympathies fascistes du groupe. La chanson We hate everyone répond sur un ton grinçant à ceux qui les ont accusé d'être nazis, communistes, racistes et misogynes. Le texte vise à ridiculiser et discréditer ces accusations en les mettant dos à dos, en soulignant leur absurdité de par leur caractère contradictoire, et insistant sur le fait que « les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être » (« Cause things ain't always like they seem » - extrait des paroles de la chanson). Sur un ton ironique, la chanson Kill all the white people quant à elle préconise « de tuer tous les blancs » pour « pouvoir être enfin libre ». De façon sous-jacente cette chanson cherche à prendre à contrepied les accusations de nazisme, en reprenant certaines rhétoriques radicales de la black supremacy.

Une version alternative de la chansons Blood and Fire fut reprise pour la bande originale du film Mortal Kombat (1995).

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Machine Screw – 0:40
  2. Christian Woman – 8:55
  3. Black No.1 (Little Miss Scare-All) – 11:11
  4. Fay Wray Come Out and Play – 1:04
  5. Kill All the White People – 3:23
  6. Summer Breeze – 4:47
  7. Set Me on Fire – 3:29
  8. Dark Side of the Womb – 0:26
  9. We Hate Everyone – 6:50
  10. Bloody Kisses (A Death in the Family) – 10:52
  11. 3.O.I.F. – 2:06
  12. Too Late: Frozen – 7:49
  13. Blood & Fire – 5:30
  14. Can't Lose You – 6:05

Lien externe[modifier | modifier le code]