Blanche Sahuqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Blanche Sahuqué
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
(à 52 ans)
ArcachonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marie Eugénie Blanche Larronde
Nationalité
Activités

Blanche Sahuqué, née Blanche Larronde le à Anvers et morte le à Arcachon, est une femme de lettres française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et famille[modifier | modifier le code]

Marie Eugénie Blanche Larronde naît à Anvers en 1860, fille de Jacques Eugène Larronde et de Marie Caroline Jeanne Le Jeune, son épouse[1].

En 1883, elle épouse à Bordeaux Georges Sahuqué, alors sans profession, futur négociant, architecte naval et peintre. Le couple a deux filles : en 1884 Gabrielle[2] et en 1885 Adrienne[3], future écrivaine et féministe. Blanche Sahuqué est par ailleurs la tante de Carlos Larronde, lui-même père du poète Olivier Larronde.

Carrière[modifier | modifier le code]

Veuve, elle meurt à Arcachon en [4],[5],[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Chemin solitaire, Sansot, 1908 Lire en ligne. La Liseuse est dédié à sa fille Gabrielle[7]et À un artiste futur à son neveu Carlos Larronde[8].
  • L'Amour découronné, roman, Sansot 1910
  • Pages posthumes : Vers le couchant, suivi de Cyrille, Sansot, 1913 Lire en ligne
  • Elle collabore à La Revue de France et des pays français[9]

Critiques[modifier | modifier le code]

En 1908, Alphonse Séché consacre une notice à Blanche Sahuqué, suivie de quelques poèmes[10].

En 1910, son roman L'Amour découronné est peu apprécié par le Mercure de France[11]. La Belgique artistique et littéraire est plus élogieuse[12].

À sa mort, en 1912, La Vie bordelaise salue « une grande poétesse girondine : Blanche Sahuqué »[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de mariage no 143, , Bordeaux, section 1, Archives municipales de Bordeaux
  2. Acte de naissance no 830, , Bordeaux, section 1, Archives municipales de Bordeaux (avec mentions marginales de mariage et de décès)
  3. Acte de naissance no 1517, , Bordeaux, section 1, Archives municipales de Bordeaux (avec mention marginale de décès)
  4. Acte de décès no 150, , Arcachon, Archives de Gironde [lire en ligne] (vue 81/127)
  5. « Échos : Blanche Sahuqué vient de mourir à Arcachon », Burdigala, n° 10, 1912
  6. Christopher Todd, Carlos Larronde poète des ondes, L'Harmattan, 2007, p. 30-31 (cf. références biographiques, extraits consultables sur Google Books)
  7. « La Liseuse », sur blanchesahuque.blog4ever.com (consulté le )
  8. « À un artiste futur », sur blanchesahuque.blog4ever.com (consulté le )
  9. 1er février 1912
  10. Alphonse Séché, Les Muses françaises ; anthologie des femmes-poètes ; morceaux choisis, accompagnés de notices biographiques et bibliographiques, Paris, L. Michaud, (lire en ligne), p. 287
  11. « L'Amour découronné, par Blanche Sahuqué », Mercure de France, , p. 320 [lire en ligne]
  12. « Blanche Sahuqué : L'Amour découronné », La Belgique artistique et littéraire, tome XX, no 58, [lire en ligne]
  13. La Vie bordelaise, no 1552, 1912