Association des donneurs de voix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bibliothèques Sonores)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ADV.
Association des donneurs de voix
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique association loi de 1901
But Mise à disposition gratuite d'audiolivres et audiorevues à toute personne dont l’empêchement de lire est médicalement attesté.
Fondation
Fondation 1972
Fondateur Charles-Paul Wannebroucq †
Identité
Siège 25 rue Fresnel, Brive-la-Gaillarde - Corrèze
Président Pierre-Marie LECERF
Vice-président Alain BOUDIER, Lucien JULLIAN
Secrétaire Guy REY
Trésorière Françoise CAMUSET
Site web advbs.fr

L'Association des donneurs de voix (ADV), est une association qui réalise et gère des enregistrements d'ouvrages littéraires (livres audio et revues) destinés à être prêtés gratuitement aux personnes empêchées de lire (aveugles, mal-voyants, handicapés moteur, personnes souffrant de tremblement, d'ataxie, de dystonie, de dyslexie, etc. en mesure de produire un certificat médical, une carte d'invalidité ou une carte de mobilité inclusion). Elle compte 114 établissements secondaires dans toute la France, dites Bibliothèques Sonores (BS)[1]. L'association est constituée et animée uniquement par des bénévoles. Elle est reconnue d'utilité publique depuis 1977 et est soutenue par les Lions Clubs[2] et les organismes territoriaux (municipalités, conseils généraux, conseils régionauxetc.) et bénéficie du parrainage d'un grand nombre d'entreprises.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1972, Charles-Paul Wannebroucq, un médecin ophtalmologiste, crée, avec l'aide du Lions Club de Lille Centre dont il est membre, la première bibliothèque sonore mettant à disposition des aveugles et des malvoyants des livres enregistrés sur cassettes[3].

Ainsi naît l'Association des donneurs de voix et la création des Bibliothèques Sonores dans le Nord de la France, puis à Paris, Bordeaux, Toulouse. Celles de Lille et Paris restent les plus importantes[4].

Depuis 2005, elle transforme le catalogue des ouvrages enregistrés sur cassettes. Elle offre un catalogue d'œuvres enregistrées au format MP3, mises à disposition sous forme de CD, sur clé USB, carte-mémoire SD ou encore baladeur MP3.

Elle a été mise à l'honneur en 2008 sous la forme d'un timbre qui lui est consacré.

Elle bénéficie en 2009 de l’exception au droit d’auteur.

En 2010, une offre en littérature scolaire est créée, ainsi que le prix littéraire national de l’audio-lecture des bibliothèques sonores de l’Association des donneurs de voix.

Dans le respect des règles imposées, elle propose depuis 2011 ses enregistrements sur Internet via un serveur national[5]. La consultation est libre pour tous publics, mais le téléchargement est uniquement réservé aux « audiolecteurs » inscrits dans une des Bibliothèques Sonores de France.

En 2017, l'association est constituée et animée par 2 600 bénévoles dont 1 100 donneurs de voix qui œuvrent dans 115 bibliothèques sonores. Son serveur national (www.advbs.fr) propose près de 8 000 livres. Elle est administrée par un conseil d'administration de quinze membres[6].

En 2019, plus de 10 000 ouvrages et une trentaine de revues sont disponibles au téléchargement gratuitement pour les 15 000 audiolecteurs inscrits sur la plateforme. Au total, la base de données contient plus de 250 000 titres à son catalogue et totalise, selon ses statistiques internes, plus de 2,7 millions de prêts[7].

Organisation[modifier | modifier le code]

Cadre juridique[modifier | modifier le code]

L'Association des donneurs de voix est déclarée à la préfecture du Nord sous le régime de la loi de 1901.

Elle est reconnue d'utilité publique par décret du . Elle est dirigée par un conseil d'administration de quinze membres. Choisi parmi ces membres, le bureau national est élu pour un an.

Cadre financier[modifier | modifier le code]

Chaque bibliothèque sonore a son autonomie budgétaire. Les ressources locales doivent couvrir les dépenses et une participation annuelle aux frais d'administration générale de l'association.

La comptabilité est conforme au plan comptable des associations.

La situation financière de chaque bibliothèques sonores est communiquée régulièrement au délégué régional et au trésorier national pour centralisation des comptes de l'association.

Cadre fonctionnel[modifier | modifier le code]

Les bibliothèques sonores sont regroupées en régions.

Elles sont coordonnées et suivies par un délégué régional, délégué du conseil d'administration.

L'organisation, le fonctionnement et les relations des bibliothèques sonores au sein de l'association sont régis par les statuts, le règlement intérieur et le guide des bibliothèques sonores.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base ADV - Liste des BS », sur www.bibliotheques-sonores.org (consulté le 8 août 2015)
  2. « Les Bibliothèques Sonores », sur Lions Clubs (consulté le 19 janvier 2016)
  3. « L'Association des Donneurs de Voix », sur www.advbs.fr (consulté le 26 mai 2019)
  4. « Les bibliothèques sonores de l’association des donneurs de voix | F.R.A.N.F » (consulté le 26 mai 2019)
  5. « Serveur ADV », sur livres.advbs.fr (consulté le 8 août 2015)
  6. « Lire, par tous les moyens », la-croix.com,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 26 mai 2019)
  7. Philippe Ruaudel, « Les Donneurs de voix délivrent du handicap », lesgoodnews.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site officiel Les bibliothèques sonores de l'Association des donneurs de voix.
  • Site officiel Serveur national de téléchargement (accès réservés).