Benjamin Nadault de Buffon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buffon.
Benjamin Nadault de Buffon
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Activité

Benjamin Nadault de Buffon, né le à Montbard et mort le , est un ingénieur en chef des Ponts et Chaussées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste de l'hydraulique, des irrigations et du droit des cours d’eau, matières sur lesquelles il écrivit une vingtaine d'ouvrages, il fut appelé au ministère des Travaux publics en 1841 pour y diriger la division de l'hydraulique spécialement créée pour lui. Il fut également le créateur du génie rural à l'École nationale des ponts et chaussées, où il enseigna pendant plusieurs années.

Membre des académies de Dijon, Besançon et Lyon, ainsi que de l'Académie royale des Sciences de Turin.

Officier de la Légion d'honneur, chevalier de l'Ordre de Léopold.

Benjamin Nadault de Buffon était un petit-neveu du célèbre naturaliste Georges-Louis Leclerc de Buffon (1707-1788), dont la sœur Antoinette avait épousé Benjamin Edme Nadault, conseiller au Parlement de Bourgogne.

Il épousa en 1830 Louise Stéphanie Napoléone Bertrand de Boucheporn (1807 - 1847), petite-fille de Claude-François Bertrand de Boucheporn (1741 - 1794), intendant de Corse puis de Pau, Bayonne et Auch, guillotiné à Toulouse sous la Terreur, dont il eut deux enfants: Alexandre-Henry et Renée Louise Élisabeth. Après la mort de son épouse, il se remaria en 1859 avec Henriette Élisabeth du Chesne de Bressy [1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Considérations sur les trois systèmes de communications intérieures au moyen des routes, des chemins de fer et des canaux, 1829 (Lire en ligne)
  • Traité théorique et pratique des irrigations envisagées sous les divers points de vue de la production agricole, de la science hydraulique et de la législation, Paris : Carilian-Gœury et Victor Dalmont (libraires des corps royaux des Ponts et Chaussées et des Mines), 1843-1844, 3 vol. in-8°, XII-432, IV-456 et 583 p.
  • Cours d’agriculture et d’hydraulique, Paris, 1853-1856, 4 vol. in-8°

Sources[modifier | modifier le code]

  • Charles-Philibert Milsand, Bibliographie bourguignone, 1885
  • Louis Figuier, L'année scientifique et industrielle-1881
  • F. P. H. Tarbé de Saint-Ardouin, Notices biographiques sur les ingénieurs des Ponts et Chaussées depuis la création du corps en 1716, jusqu'à nos jours, Paris : Baudry, 1884
  • Florian Reynaud, Les bêtes à cornes (ou l'élevage bovin) dans la littérature agronomique de 1700 à 1850, Caen, thèse de doctorat en histoire, 2009, annexe 2 (13.4. 1843)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur la famille Nadaud, in: Bulletin de la société archéologique et historique du Limousin, tome XVIII, Chapoulaud frères, Limoges, 1868, page 36