Bataille de Sauchieburn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bataille de Sauchieburn

Informations générales
Date
Lieu Stirling, Écosse
Issue Victoire décisive des rebelles
Belligérants
Royal Arms of the Kingdom of Scotland.svg Royaume d'ÉcosseRoyal Arms of the Kingdom of Scotland.svg Rebelles
Commandants
Royal Arms of the Kingdom of Scotland.svg Jacques III d'Écosse
Graham-Montrose arms.svg David Lindsay
Graham-Montrose arms.svg Malise Graham
Coa Scotland Family Cunningham - Earl of Glencairn.svg Alexandre Cunningham
Shield of Arms of the Duke of Rothesay.svg James de Rothesay
Arms of Home.svg Alexandre Home
Blason Archibald Douglas.svg Archibald Douglas
Earl of Eglinton and Winton arms.svg Hugh Montgomerie
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
inconnuesfaibles
Coordonnées 56° 04′ nord, 3° 55′ ouest
Géolocalisation sur la carte : Écosse
(Voir situation sur carte : Écosse)
Bataille de Sauchieburn

La bataille de Sauchieburn eut lieu le , près de Stirling, en Écosse. La bataille opposa le roi Jacques III d'Écosse à un groupe de rebelles nobles menés par Alexandre Home, au nom du fils aîné du roi, le duc de Rothesay.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Jacques III avait dû faire face à une forte opposition de la noblesse. Les rebelles avaient choisi comme figure de proue de leur rébellion le prince Jacques, Jacques III était désormais déterminé à retrouver la garde de son fils. Cependant il brisa sa promesse de négocier ; au lieu de cela il se dirigea vers le Sud d'Édimbourg avec ses forces. Cette trahison de son serment lui fit perdre nombre de ses soutiens, comme Huntly, Erroll, Marishal et Glamis ; ces derniers adoptèrent alors une position neutre dans le conflit[1]. En mai 1488, Jacques franchit la rivière pour utiliser Blackness comme une base, alors que le prince se trouvait à Linlithgow. Les efforts du roi pour atteindre le prince furent par la suite défaits et il fut obligé de s'enfuir.

Le , le roi était de retour à Edimbourg, et il commença à distribuer de l'argent afin d'accroître le nombre de ses soutiens, notamment son oncle, John Stuart. À ce moment-là, les rebelles étaient géographiquement divisés, certains se trouvant à Stirling, d'autres à Linlithgow. Jacques III prit à nouveau l'initiative en entrant en mouvement vers Fife, se dirigeant ensuite en direction de Stirling, où le il battit les rebelles par surprise, les repoussant vers le Sud. Jacques attaqua ensuite les rebelles chassés de Stirling et leurs renforts de Linlithgow le . Jacques III avait apporté avec lui l'épée de Robert Bruce. Le docteur John Ireland écouta ensuite la confession du roi. La bataille commença ensuite.

La bataille fut perdue par les royalistes. Des rumeurs nombreuses ont affirmé que Jacques III avait été assassiné à Milltown[2], près de Bannockburn, peu après la bataille. Aucune preuve contemporaine n'a pu confirmer ces rumeurs, ni que le roi avait fui le champ de bataille ou que son assassin s'était déguisé en prêtre pour l'approcher.

Certains ont affirmé que le roi a tenté de s'enfuir à cheval mais que sa monture l'a fait tomber et qu'il a ensuite été achevé par des soldats rebelles[3].

Le prince Jacques monta sur le trône sous le nom de Jacques IV. Pendant tout son règne, il porta une lourde chaîne de fer autour de sa poitrine, afin de se souvenir de sa responsabilité dans la mort de son père.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Norman Macdougall, James III, John Donald (2009), p. 338.
  2. Recent archaeological survey of Milton, alleged site of assassination
  3. Macdougall 1982, p. 261-262.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Norman MacDougall, James III, John Donald Publishers Ltd, .
  • (en) John Prebble, The Lion in the North.

Liens externes[modifier | modifier le code]