Bataille de Dunbar (1650)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Royaume-Uni image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant le Royaume-Uni et l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Dunbar.
Bataille de Dunbar
Description de cette image, également commentée ci-après

Cromwell at Dunbar,
par Andrew Carrick Gow, 1650

Informations générales
Date
Lieu Dunbar (Écosse)
Belligérants
Covenantaires d'Écosse Parlementaires d'Angleterre
Commandants
David Leslie Oliver Cromwell
Forces en présence
2 500 cavaliers
9 500 soldats d'infanterie
9 canons
3 500 cavaliers
7 500 soldats d'infanterie
Pertes
800-3 000 morts
6 000 prisonniers
20 morts
58 blessés

Troisième guerre civile anglaise

Batailles

Dunbar · Inverkeithing · Warrington Bridge (en) · Wigan Lane · Upton (en) · Worcester
Coordonnées 56° 00′ 00″ nord, 2° 30′ 50″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Dunbar (1650).

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Dunbar (1650).

La bataille de Dunbar est une bataille de la Troisième guerre civile anglaise qui eut lieu le à Dunbar en Écosse. Les troupes parlementaires de la New Model Army commandées par Oliver Cromwell remportent la victoire sur l'armée écossaise de Charles II, menée par David Leslie.

La longue marche des prisonniers[modifier | modifier le code]

On estime que, sur le nombre des prisonniers écossais, un millier fut libéré pour raisons de santé. Dès la fin de la bataille, une longue marche forcée 179 km au sud, de Dunbar jusqu'à Durham, fut entreprise. Au cours de celle-ci, un millier de prisonniers écossais moururent, tandis que d'autres furent exécutés ou parvinrent à s'échapper. Arrivés dans la capitale du comté de Durham, il restait 3 000 hommes qui furent emprisonnés à Durham dans des conditions sanitaires précaires, ce qui explique le nombre d'environ 50 décès par jour qui fut constaté et qui les décima progressivement. Au total, environ 1 700 prisonniers moururent dans les jours qui suivirent l'arrivée à Durham et certains squelettes furent découverts dans la cathédrale de Durham lors de fouilles archéologiques menées en 2013[1]. D'autres corps furent jetés dans une fosse commune découverte en novembre 2013 à l'occasion de la construction d'un café à l'université de Durham[2]. Ces restes furent identifiés comme étant ceux de jeunes hommes, entre 13 et 25 ans, souffrant visiblement de carences qui provoquèrent chez la plupart une forte détérioration dentaire. Certains soldats avaient aussi les dents déformées du fait d'une pipe qu'ils avaient coutume de porter à leur bouche[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tom Wilkinson, « No return to Scotland for 1650 Battle of Dunbar prisoners », The Scotsman, 24 août 2016.
  2. (en) « Scottish Soldiers Project », site officiel de l'unveristé de Durham.
  3. (en) « Durham Palace Green remains were Scottish prisoners », Tyne and Wear, BBC News, 2 septembre 2015.