Bataille d'Assaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Assaye
Description de cette image, également commentée ci-après

Wellesley à la bataille d'Assaye

Informations générales
Date
Lieu Assaye près d'Aurangâbâd, Inde
Issue Victoire de la CAIO
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Drapeau de l'Empire marathe Empire marathe
Commandants
Arthur Wellesley Daulat Râo Sindhia
Forces en présence
13 500 hommes
20 canons
40 à 50 000 hommes
100 canons
Pertes
428 morts
1 156 blessés
18 disparus
6 000 morts ou blessés
98 canons perdus

Deuxième guerre anglo-marathes

Coordonnées 20° 14′ 10″ nord, 75° 53′ 13″ est

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Bataille d'Assaye

La bataille d'Assaye se déroule le , près de la petite bourgade d'Assaye dans l'état actuel du Maharashtra au nord d'Aurangâbâd. Le général Arthur Wellesley est à la tête d'une armée composée de Britanniques et de Cipayes s'élevant à quelque 13 500 hommes. Il rencontre une force indienne importante représentant au moins trois fois son effectif, entre 40 000 et 50 000 hommes, intégrant l'armée des Sindia bien entraînée et comportant des officiers français, allemands, portugais, américains et britanniques.

Tôt dans la matinée, Wellesley reçoit le rapport d'un espion indiquant que l'ennemi campe à moins de 10 kilomètres de distance. Cependant, il s'agit d'une question de temps avant que les armées indiennes ne soient averties de sa présence et fassent retraite. Wellesley décide d'attaquer immédiatement, sans attendre d'appui.

La bataille[modifier | modifier le code]

Les armées des Sindia et de Berâr se sont postées entre les deux cours d'eau Kaitna et Juah, non loin de leur confluent, une position qui forcera, d'après leur chefs, les Britanniques à les attaquer en traversant le Kaitna. Wellesley, cependant, découvre un gué à peu de distance et traverse le fleuve près du village d'Assaye et se déplace vers le flanc gauche de l'ennemi. Le mouvement n'est pas sans ses dangers et seule une contre-attaque de la cavalerie britannique force la cavalerie des Marathes à s'éloigner. L'infanterie des Sindia se replace rapidement pour couvrir la nouvelle menace et le mercenaire allemand Pohlman fait de même avec l'artillerie.

Malgré une résistance féroce et le nombre important de pertes, Wellesley fait avancer ses hommes, s'empare de l'artillerie indienne et repousse les troupes des Sindia. Le village d'Assaye lui-même est un verrou difficile à faire sauter mais bientôt la cavalerie sindhia se retire et les Britanniques retournent leur attention vers l'infanterie et dispersent plusieurs colonnes. Wellesley lance maintenant un dernier assaut et brise l'armée indienne qui s'est retrouvé le dos au fleuve Juah. La bataille qui a duré trois heures a été très sanglante et lorsque les princes indiens font retraite, ils comptent quelque 6 000 pertes dans leurs rangs. Les Britanniques, quant à eux, terminent la bataille victorieux mais avec 1 600 hommes tués ou blessés.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Des années plus tard, lorsqu'on demandera à Arthur Wellesley devenu le premier duc de Wellington, l'action militaire la plus importante à laquelle il a participé au cours de sa vie, il affirmera qu'il s'agit de la bataille d'Assaye.