Basse tension

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BT, BTA et BTB.

Selon le domaine les terme basse tension a différentes significations.

Électronique et électrotechnique[modifier | modifier le code]

En électronique la basse tension est généralement une tension continue inférieure à 50 V alors que la haute tension est toute tension supérieure à cette valeur.
En électrotechnique ces valeurs de tension sont dites « très basse tension » ou « tension de sécurité »[1].

Distribution d’électricité[modifier | modifier le code]

Pour la distribution d'électricité les normes européennes définissent le domaine de la basse tension (sigle BT) comme les tensions comprises entre[2] :

BTA et BTB[modifier | modifier le code]

Elle était divisée en BTA et BTB, respectivement en dessous et au-dessus de 500 V en alternatif et 750 V en continu (BTA et BTB signifiant respectivement courant de basse tension « A » et courant de basse tension « B »). Depuis 1995, cette distinction n'existe plus[3], la norme NF C 18-510 ne distinguant plus les sous-domaines BTA et BTB.

Les tensions dont les valeurs sont plus faibles appartiennent à la catégorie de la très basse tension : TBT.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. TBTS : tout savoir sur la « Très Basse Tension de Sécurité », installation-renovation-electrique.com du , consulté le 29 juin 2019
  2. Voir : B.II.3.1.NT.LUX. Généralités, europa.eu, consulté le 29 juin 2019
  3. « Domaines de tension », sur habilitation-electrique.com, (consulté le 23 juin 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]