Barry Graham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Graham.
Barry Graham
Naissance
Glasgow, Drapeau de l'Écosse Écosse
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais écossais
Genres

Barry Graham, né en 1966 à Glasgow, est un écrivain et journaliste écossais, auteur de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il publie la série romanesque Scottish Urban Gothic avant d'émigrer aux États-Unis en 1995 où il donne une série policière intitulée Phoenix Noir.

Il est successivement boxeur et fossoyeur, puis devient bouddhiste et exerce la charge d’abbé au Sitting Frog Zen Center en Arizona.

Écrivain, il est l’auteur du roman The Book of Man (Serpent's Tail, 1995), de recueils de récits, dont Les Nuits blanches d'Édimbourg (Before, 1997) et de recueils de poèmes, dont Traffic and Murder (2012).

En tant que journaliste, à la demande de condamnés à mort aux États-Unis, il accepte d’assister à leur mise à mort et tire de cette expérience un article ultérieurement développé dans un essai, Regarde les hommes mourir (Why I Watch People Die), publié en 2008 et qui reçoit une médaille d’argent Folio. Ses textes paraissent dans divers magazines, dont le Harper's Magazine.

Il vit actuellement à Portland dans l'Oregon.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Scottish Urban Gothic[modifier | modifier le code]

  • Of Darkness and Light (1989)
  • The Champion's New Clothes (1991)
  • Get Out as Early as You Can (1992)
  • The Book of Man (1995)

Série Phoenix Noir[modifier | modifier le code]

  • How Do You Like Your Blue-Eyed Boy? (2012)
  • The Wrong Thing (2012)
  • When It All Comes Down to Dust (2012)
  • One for My Baby (2014)

Autre roman[modifier | modifier le code]

  • Cactus Jungle (1999)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Before (1997)
    Publié en français sous le titre Les Nuits blanches d'Édimbourg, traduit par Marie Chabin, Paris, 13e note, 2012
  • Scumbo: a Novella and Stories (2011)
  • The Host: a Thomas Carnacki Short Story (2012)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Traffic and Murder (2012)
  • Love and Rain: Poems of the Way (2013)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Why I Watch People Die (2008)
    Publié en français sous le titre Regarde les hommes mourir, traduit par Dorothée Zumstein, Paris, 13e note, 2011
  • Kill Your Self: Life After Ego (2011)
  • Dark Heat (2012)

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Intoxication (1998), en collaboration
    Publié en français sous le titre Intoxication: l'écriture sous stupéfiants, Vauvert, Éditions Au diable Vauvert, 2001
  • Suspect Device (1998), en collaboration
  • Phoenix Noir (2009), en collaboration

Liens externes[modifier | modifier le code]