Barreau de Kinshasa Gombe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barreau de la Gombe
Barreau de Kinshasa Gombe

Le Barreau de Kinshasa Gombe est l'ordre professionnel regroupant les avocats de Kinshasa/Gombe en République démocratique du Congo. Il est constitué de trois organes d'administration : l’assemblée générale, le Conseil de l'Ordre et le Bâtonnier de l'Ordre.

Son siège actuel est situé derrière le Palais de Justice, à côté de l'école de formation et de recyclage du personnel judiciaire, à Kinshasa / Gombe.

L’assemblée générale[modifier | modifier le code]

L'assemblée générale constitue l'organe souverain de l'Ordre des avocats. Elle se réunit sur convocation du Bâtonnier soit d'office, soit à la demande du conseil de l'ordre ou de la majorité des avocats inscrits au tableau.

Le Conseil de l'Ordre[modifier | modifier le code]

Le conseil de l'ordre est l'organe exécutif de tout barreau. Il convient d'en exposer la composition, le mécanisme d'élection des membres ainsi que les attributions.

Le Bâtonnier de l'Ordre[modifier | modifier le code]

Bâtonnier Mukendi Kalambayi Edouard

Le Bâtonnier est le chef élu de l’Ordre, il représente le barreau, veille à la discipline de tous les avocats, concilie les différends et assure le bon fonctionnement du Conseil de l’ordre. Toute communication faite au barreau ou au Conseil de l’Ordre lui est adressée. Le Bâtonnier est élu pour trois ans, par l’assemblée générale au scrutin secret et à la majorité absolue des suffrages.

Actuellement, le barreau de Kinshasa Gombe est dirigé par le Bâtonnier Edouard MUKENDI KALAMBAYI

Historique[modifier | modifier le code]

La profession d'Avocat fut implantée au Congo d'abord sous la forme de mandataire dès la création de l'État indépendant du Congo en 1885. D'après le témoignage d'un très ancien avocat, Maître Yves de Winne, le premier avocat s'est fixé à Elisabethville, l'actuel Lubumbashi, en 1910.

Entre-temps, des mandataires institués par l'Ordonnance du 5 décembre 1892 du Gouverneur général accomplissaient le rôle d'Avocat en introduisant et en soutenant des causes devant les tribunaux organisés au Congo.

Ce n'est qu'en 1930 que les « Barreaux » furent institués par un décret promulgué le 7 novembre de la même année. De 1930 à nos jours, de nombreux textes légaux sont venus réglementer la profession d'Avocat. Il s'agit notamment de :

- Ordonnance-loi N* 68-247 du 10 juillet 1968 portant organisation de Barreau, du corps des défenseurs judiciaires et réglementation de la représentation et de l'assistance des parties devant les juridictions ;

- Ordonnance-loi N* 79-028 du 28 septembre 1979 portant organisation du Barreau, du corps de défenseurs judiciaires et de corps de mandataires de l'État.

C'est donc à juste titre que Maître Jean-Jacques VAMECQ affirme que le barreau congolais « compte parmi les plus anciens d'Afrique Noire et vraisemblablement, (...) le plus important d'Afrique francophone ».

Le barreau de Kinshasa Gombe est jumelé avec le barreau de Liège (Belgique)[1].

Admission[modifier | modifier le code]

Le candidat à la profession d'avocat au Congo est tenu de déposer au secrétariat de l'Ordre une demande d'admission écrite adressée au Bâtonnier, ainsi que les pièces nécessaires à l'examen de sa candidature. Il est tenu en outre de s'acquitter d'un droit dit « de constitution du dossier » et il sera soumis à un test d'admission.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]