Barrage de Butgenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barrage de Butgenbach
Staumauer Bütgenbach 03.JPG
Barrage de Bütgenbach
Géographie
Pays
Province
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Date de la fin des travaux
1932
Date de mise en service
1932
Barrage
Hauteur
(lit de rivière)
23 m
Longueur
200 m
Épaisseur à la base
140 m
Altitude de la crête
573 m
Réservoir
Altitude
550 m
Volume
11 millions de
Centrale(s) hydroélectrique(s)
Exploitant
Nombre de turbines
1
Puissance installée
2 300 kVa
Production annuelle
2 200 000 kWh/an GWh/an
Géolocalisation sur la carte : Province de Liège
(Voir situation sur carte : Province de Liège)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Le barrage Butgenbach a été construit en 1932. Sa fonction principale est de réguler le cours de la Warche. La Warche était connue comme l’une des rivières les plus imprévisibles de Belgique. Afin de réguler la Warche, mais aussi pour que les industries de Malmedy (tanneries et papeteries) disposent toujours d'assez d'eau, on a entrepris la construction du barrage de Butgenbach peu après celle du barrage de Robertville (1928), situé pour sa part sur le territoire de la commune de Waimes. L’exploitant du barrage est la société de distribution d’énergie Engie - Electrabel .

Situation[modifier | modifier le code]

Le barrage de Butgenbach est situé dans les Cantons de l'Est, au sein de la Région de langue allemande de Belgique, et son lac de retenue s'étend sur les communes de Büllingen et de Butgenbach.

Construction[modifier | modifier le code]

En 1928, sur base des plans de l'ingénieur italien Alphonse Boldo (1873-1949), la société d'électricité SERMA[1] (aujourd'hui Electrabel) construit le barrage de Bütgenbach. Le barrage, haut de 23 mètres et d'une largeur à la base de 140 mètres est composé de 11 voûtes d'une portée de 12 mètres chacune s'appuyant sur de robustes piliers. Leur inclinaison horizontale est de 40 degrés.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Il constitue, avec son lac de retenue, l'un des pôles touristiques de premier plan des Hautes Fagnes et de l'Eiffel belge.

En 2004, pour contrer son envasement, le lac de Butgenbach a été vidangé ce qui permit d'étudier ses mécanismes de sédimentation[2].

Le lac, une fois complètement rempli, a un volume de 11 millions de mètres cubes sur une superficie de 125 ha. Des itinéraires de randonnées jalonnent le site dont une boucle de 10 km autour du lac.

Production d'électricité[modifier | modifier le code]

La centrale électrique située au pied de la centrale est équipée d'un alternateur unique de 2 300 kVA générant une tension de 6 kV à une vitesse de 300 tours par minute.

Le centre de contrôle a été mis en service en 1933 et, selon la quantité d’eau, il produit entre 875 000 kWh et 2 900 000 kWh par an.

Galerie[modifier | modifier le code]

 
 
 
 

Références[modifier | modifier le code]

  1. www.butgenbach.be
  2. Eric Hallot, Morgan Benoit, Guillaume Stasse, Frédéric Boulvain, Louis Leclercq, François Petit et Etienne Juvigné, L’envasement du lac de Butgenbach (Ardenne, Belgique), Université de Liège, 2012