Balla-Arabé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Balla-Arabé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Balla-Arabé Chaweye (1925-1991) est Chef d’État-Major Général[1], Chef des armées du Niger entre 1962 et 1973 ; Engagé de la cause humanitaire et sociale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fréquenté l’École militaire à Paris, le jeune officier Balla-Arabé intègre l’armée française (AOF) où il servit de 1944 à 1961. Il intervient dans de nombreuses opérations de défense nationale et internationale qui lui valent plusieurs distinctions et reconnaissances de la République. Il est officier, membre de la Légion d’honneur française et de l’ordre national du Mérite.

Au Niger, le colonel Balla-Arabé a principalement aidé à la construction[2] du corps des armées. Il dirigea les forces armées nigériennes pendant plusieurs années et assura le rôle de conseiller et décideur en matière de stratégies militaires ainsi que de protection du territoire national[1] auprès du président de la République Hamani Diori. Le lieutenant-colonel Seyni Kountché son adjoint de l’époque, qui deviendra plus tard Chef de l'État, l’assistait dans ses fonctions.


Après un coup d’État (1974_Nigerien_coup_d'état (en)) qui fait de lui un détenu politique durant la période 1974-1978, il revient sur la scène politique en tant qu’élu, représentant du peuple et brigua le mandat de député national puis de vice-président de l’assemblée nationale du Niger. Son plus grand combat se dédiait aux personnes les plus vulnérables. Il pratiquait des activités caritatives sur le terrain et offrait son temps aux plus pauvres. Il devient, dans ce cadre, président du SOS Sahel, président de la Banque du sang au centre hospitalier Maradi, président de la Caritas Internationale, président de la Croix-Rouge internationale Maradi. Il servit ainsi son peuple et réconforta les plus démunis jusqu’au 1er novembre 1991, date de sa mort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b SALIFOU André, Biographie politique de Diori Hamani. Premier président de la République du Niger, KARTHALA Editions, (ISBN 9782811131357, lire en ligne)
  2. Abdourahmane Idrissa et Samuel Decalo, Historical Dictionary of Niger, Scarecrow Press, (ISBN 9780810860940, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Délégations officielles étrangères présentes à Notre-Dame-de-Paris le 12 novembre 1970 - Découvrir De Gaulle », Découvrir De Gaulle,‎ (lire en ligne),
  • Idrissa Kimba, Armee et politique au Niger, African Books Collective, (ISBN 9782869782167, lire en ligne)
  • [1]