Baccara (jeu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Description de cette image, également commentée ci-après
Palette du jeu de baccara traditionelle.
Ce jeu appartient au domaine public
Autre nom Baccarat
Date de 1re édition 1930
Joueur(s) 1
Âge à partir de 18 ans
Durée annoncée 1 minute
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Non
générateur
de hasard

 Oui
information
Complète et parfaite

Le baccara ou baccarat est un jeu de cartes où le banquier affronte les joueurs, appelés « pontes ». Il est surtout populaire dans les casinos et s'apparente au jeu au chemin de fer.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du baccara n'est pas clairement établie, aussi, de nombreux pays européens se la disputent ou prétendent l'attribuer à tel ou tel autre pays. La plupart des affirmations se portent sur la France ou l'Italie. Il existe en Espagne un jeu semblable du nom de « Punto Banko ». En France, on le retrouve sous le nom de « chemin de fer », et ailleurs sous celui de « nine » ou « Macau ».

Règles[modifier | modifier le code]

Fonctionnement du jeu[modifier | modifier le code]

Le baccara se joue avec six à huit jeux de 52 cartes classiques. L'objectif du joueur est de prédire qui de la banque ou des joueurs gagnera la partie.

La valeur des cartes au baccara est particulière. L'As vaut 1 point, les cartes de rang inférieur à 10 sont égales à leur valeur nominale (un 5 vaut cinq points) et les cartes 10, valet, dame et roi valent zéro points.

Valeur des cartes[1]
Carte Valeur
As 1 point
2 à 9 Valeur faciale
10 à roi 0 point

Pour le comptage des points, la règle suivante s'applique : On additionne la valeur des cartes et on conserve le chiffre des unités. Par exemple, un 9 et un As valent 0 points (9 + 1 vaux 10, donc on compte 0 point), une pair de 6 vaut 2 points.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Une table de baccara au casino. On voit les différentes mises : P pour Player (« Joueur »), B pour Banker (« Banque ») et T pour Tie (« Égalité »).

Le jeu se déroule en plusieurs étapes. Les joueurs commencent par miser sur un des deux tableaux, c'est-à-dire, la banque ou les joueurs. Les joueurs peuvent également miser sur une égalité. La mise minimale et maximale est fixé par le casino.

Une fois que les joueurs ont misé sur le tableau de leur choix, le croupier tire deux cartes pour le tableau des joueurs et deux cartes pour le tableau de la banque.

Une fois le tirage effectué, le nombre de points des joueurs et de la banque sont comptés selon la règle citée précédemment. La suite du jeu dépend du nombre de point de chaque tableau. Le joueur joue toujours en premier.

Déroulement possible du baccara[2]
Tableau Score Exemple Action
Joueur Supérieur ou égal à 6 4 3 Fin du tirage
Inférieur à 6 5 K Une troisième carte est distribuée
Banque Supérieur ou égal à 6 2 7 Fin du tirage
6 6 K Si le score du joueur est compris entre 6 et 7, une troisième carte est distribuée
5 3 2 Si le score du joueur est compris entre 4 et 7, une troisième carte est distribuée
4 A 3 Si le score du joueur est compris entre 2 et 7, une troisième carte est distribuée
3 J 3 Si le score du joueur n'est pas égal à 8, une troisième carte est distribuée
Inférieur à 3 2 K Une carte troisième est distribuée
Lecture du tableau :
Si le joueur a 5 points, une nouvelle carte est attribuée, puis la banque joue.
Si le joueur a 7 points et la banque a 5 points, le joueur conserve ses deux cartes et la banque tire une troisième carte.
Si le joueur a 8 points et la banque a 6 points, le tirage est terminé.

Une fois la troisième carte éventuellement distribuée, le nombre de points final de chaque tableau est compté. Le vainqueur est celui qui s'approche le plus de 9 points.

Les joueurs gagnent si ils ont misé sur le tableau gagnant.

Paiement[modifier | modifier le code]

Le rapport aux joueurs varie selon les casinos. Mais est généralement le suivant[3] :

  • Gain de la banque : 0,95 pour 1 ;
  • Gain du joueur : 1 pour 1 ;
  • Égalité (en anglais : tie): 8 pour 1.

En cas d'égalité, les mises placées sur un tableau reviennent aux joueurs.

Mises secondaires[modifier | modifier le code]

Certains casinos proposent de parier sur une paire de la banque ou des joueurs. Les mises secondaires sont indépendantes du jeu principal. Les joueurs peuvent perdre au jeu principal et gagner sur une mise secondaire. Le rapport pour une mise de type « paire » est généralement de 11 pour 1. Seul les deux premières cartes tirées pour chaque tableau sont comptabilisés pour ce type de mise secondaire.

Par exemple, si le joueur mise 10  sur une paire de la banque, et que les deux premières cartes de la banque forment un paire, il remporte 110 .

Probabilités[modifier | modifier le code]

La probabilité que la banque gagne est légèrement supérieur à celle du joueur (45,8 % contre 44,6 %) en raison de l'attribution d'une troisième carte à la banque en fonction du score du joueur. C'est pour cette raison que le paiement en cas de victoire de la banque est plus faible que celui du joueur. L'avantage pour le casino est de 1,06 % sur les mises « banque gagnante » et de 1,24 % sur les mises « joueurs gagnants ».

L'égalité se produit dans environ 9,6 % des cas. Avec un paiement de 8 pour 1, le casino à un avantage très important sur les mises « égalité », d'environ 14,36 %. À long terme, le joueur est donc fortement perdant s'il ne mise que sur l'égalité[4].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Ce jeu est devenu célèbre par le film James Bond 007 contre Dr No, où le héros y joue contre Sylvia Trench. On le voit également jouer dans Opération Tonnerre contre Emilio Largo, dans Au service Secret de sa Majesté (où James Bond rencontre sa future femme), Rien que pour vos yeux (lors de la scène à l'Achilleion) ou dans GoldenEye au casino de Monte-Carlo. Enfin, dans les romans de Ian Fleming, Espions faites vos jeux et Casino Royale (version anglaise), Bond affronte au baccara son ennemi, Le Chiffre.

Il apparait également comme un élément clé du plan déroulé par l'équipe dans la série Mission Impossible, en 1966 dans l'épisode 6 (« Enjeux ») de la saison 1. En effet, il est essentiel de connaître le décompte des points pour mesurer les réactions des deux joueurs face à face à la distribution des cartes et au système de triche mis en place.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Boussac. Le Baccara / Encyclopédie des jeux de cartes. Paris, 1896, p. 226–235.
  • Theodore Whiting. The History of Baccarat / Center for Gaming Research. Number 3, May 2010.
  • Poker closeup.jpg baccarat / casinos gather all the camps in one place, whether it is online 14 สิงหาคม 2562

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « BACCARA - Règles du jeu, le baccara. », sur www.regles.com (consulté le )
  2. « Regle baccarat | Explications du jeu de casino en 5 points + Essai gratuit », sur www.casinoonlinefrancais.info (consulté le )
  3. « Stratégies de base pour le baccara », sur bitcasino.io, (consulté le )
  4. « Probabilités de gagner au Baccarat | Jouez sensé d’OLG », sur www.playsmart.ca (consulté le )