Bérolinisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un bérolinisme ou berlinisme (Berolinismus ou Berlinismus) est l'ensemble de termes et d'expressions familiers voire argotiques pour désigner des bâtiments ou des lieux de Berlin, la capitale allemande[1]. Quoique majoritairement toponymiques, les bérolinismes peuvent aussi être des termes désignant des mentalités ou des caractéristiques typiquement berlinoises.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme allemand Berolinismus provient du nom néo-latin de Berlin Berolina.

Le terme bérolinisme (Berolinismus) ou encore Berolinica peut également désigner « une période tardive et berlinoise du siècle des lumières »[2] dans la littérature et les magazines berlinois[3].

Usage[modifier | modifier le code]

De nombreux bérolinismes sont connus bien au-delà des frontières du Land de Berlin et ont influencé la langue urbaine, ou métrolecte, de villes telles que Hambourg ou Leipzig. Comme il est coutumier dans le parler local et populaire, les bérolinismes sont souvent des surnoms moqueurs voire grossiers et parfois non usités par les riverains du lieu en question, ou seulement par les riverains qui viennent de s'y installer. Pour certains exemples, leur origine réellement populaire est sujet à polémiques. La critique récurrente est que certains bérolinismes seraient surtout colportés par les guides touristiques pour souligner l'aspect folklorique et « coloré » de la ville. L'usage de ces bérolinismes est d'abord ironique, et n'est pas utilisé de manière officielle. Un contre-exemple est le Bierpinsel ou « pinceau à la bière », dénomination souvent préférée à celle plus soutenue de „Turmrestaurant Steglitz“ ou „Turmrestaurant an der Schloßstraße“ pour nommer ce restaurant située dans une tour d'architecture futuriste à Berlin-Steglitz.

Quelques toponymes « bérolins »[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]