Avocette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Recurvirostra

Recurvirostra est un genre d'oiseaux de la famille des Recurvirostridae. Le CINFO donne à ses quatre espèces le nom normalisé d'Avocette. En France Recurvirostra avosetta (l'Avocette élégante) peut être observée.

Description[modifier | modifier le code]

Les avocettes sont des oiseaux proches des échasses au bec assez long et courbé vers le haut.

Répartition[modifier | modifier le code]

Répandue de manière fragmentée au centre-sud de l'Eurasie et en Afrique, sa répartition en Europe est essentiellement côtière et limitée au sud du 58e parallèle. Migratrice, elle effectue des dispersions et hiverne dans le bassin méditerranéen et en Afrique. En France, elle niche en été sur les côtes atlantique et méditerranéenne (Camargue).

Habitat[modifier | modifier le code]

L'Avocette vit dans les zones humides côtières aux eaux saumâtres (lagunes, estuaires, étangs et salines) et niche dans les zones où la végétation est inexistante ou rase, plutôt dans les régions chaudes de son aire naturelle de répartition.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Elle garnit une dépression du sol pour y pondre de 3 à 4 œufs en avril-mai. On compte une ponte par an.
La couvaison est assurée par le couple durant 23-25 jours.
Les petits, nidifuges, commencent à voler au bout de 35-42 jours. Mais ils restent néanmoins avec leurs parents durant une longue période.

Menaces[modifier | modifier le code]

Une première cause de régression est la destruction, dégradation et/ou fragmentation de leurs habitats (zones humides).
Dans les zones chassées, de par leur mode de nutrition (dans le sédiment) elles sont aussi très exposées au saturnisme aviaire par ingestion de grenaille de plomb (cette espèce fait partie de celles concernées par l'Accord AEWA qui visait la suppression du plomb de chasse dans les zones humides du paléarctique nord-occidental avant l'an 2000[1]). En limite froide de leur aire de répartition, des mortalités peuvent aussi être liées aux vagues de froid.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 2.2, 2009) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AEWA (2002) Compte-rendu de la deuxième session de la réunion des parties à l’accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie | Bonn, Allemagne 25-27 septembre 2002 | Secrétariat de l’Accord sur la Conservation des oiseaux d’eau migratoires d’Afrique-Eurasie Locaux des Nations Unies à Bonn

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :