Avenue Charles Brassine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'avenue Charles Brassine est une rue bruxelloise de la commune d'Auderghem dans le quartier de la Chasse Royale qui relie la rue de la Chasse Royale au boulevard du Triomphe.

Elle est longue d'environ 200 mètres.

La numérotation des habitations va de 1 à 37 pour le côté impair et de 8 à 46 pour le côté pair.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue traverse de part en part la propriété de l'ancien bourgmestre Charles Madoux, qui y possédait une pépinière. Madoux avait épousé une petite-fille du lieutenant-général Jacques-Joseph Brassine, ancien ministre de la Guerre. Elle fut aménagée en 1927.

Son petit-fils Charles était volontaire pendant la Première Guerre mondiale. Les parents de Charles Brassine, Marie-Charlotte-Emilie Goyens de Heusch[1] et Eugène Brassine[2] , étaient propriétaires du terrain sur lequel la rue fut tracée et à laquelle on a finalement donné son nom[3].

Abords[modifier | modifier le code]

En 1928, Louis Van Cutsem y bâtit une villa au no 38. L'immeuble se transforma rapidement en une petite usine où étaient construites les machines à laver L.V.C. dont il détenait le brevet. Le bâtiment est devenu aujourd'hui un immeuble à appartements qui porte toujours les traces de sa fonction antérieure.

L'architecte Louis Herman De Koninck adapta pour la première fois la technique dite du voile de béton lors de la construction de la maison no 17 (couche peu épaisse de béton coulé entre deux coffrages). En 1928, ce fut une primeur pour la Belgique.

Ce site est desservi par les stations de métro : Delta et Hankar.

Note[modifier | modifier le code]

  1. née à Hannêche le 13 février 1859, fille de Jean-Louis-Henri-Théodore Goyens de Heusch et de Elisa-Marie de Heusch de Hannesche
  2. mariés à Ixelles, le 21 août 1883
  3. Voir Urba.be, paragraphe 23.

Voir aussi[modifier | modifier le code]