Aux Dames de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aux Dames de France
illustration de Aux Dames de France
L'enseigne de Bourges

Création 1898
Disparition 1985
Fondateurs Gompel et Cie
Personnages clés Gustave, Alfred et Adolphe Gompel
Forme juridique société anonyme
Siège social Bordeaux
Drapeau de France France
Activité Grands magasins
Société mère Paris-France
Sociétés sœurs Les 3 quartiers

Aux Dames de France est une chaîne de grands magasins apparue tout à la fin du XIXe siècle et qui développe son réseau au XXe siècle dans des villes françaises de grande et moyenne taille.

Cette enseigne a disparu au cours du dernier quart du XXe siècle. Son développement s'est régulièrement accompagné de la construction de bâtiments sur mesure avec des techniques de pointe et des choix ornementaux typiques de leur époque.

Histoire[modifier | modifier le code]

La chaîne de grands magasins « Aux Dames de France »[Note 1] est fondée en 1898 par les frères Gompel (Gustave[3], Alfred et Adolphe[4]), qui transforment la société Gompel et Cie et créent pour l'occasion une société nommée Paris-France[5]. Lors de sa création, la nouvelle société , dont le siège social est situé à Bordeaux, rue Sainte-Catherine, émet 35 000 actions de 100 francs constituant le capital de 3 millions cinq cent mille francs. La nouvelle société, née de l'union de Gompel et Cie déjà bien implantée dans le Sud de la France, après sa fusion avec Kauffmann et Auscher qui étaient installés en Bretagne, se développe ensuite sur l'ensemble du territoire. La société Paris-France est rachetée en 1985 par le groupe Galeries Lafayette et les magasins encore existants intégrés à la chaîne[6].

Un fonds d'archive de la société Paris-France[7] concernant les années 1899 à 1962 a été versé aux archives nationales en 1987[5].

Les bâtiments[modifier | modifier le code]

Il y a eu des magasins Aux Dames de France dans plusieurs villes de France, et le nom de l'enseigne est encore visible sur certains édifices. Certains de ces bâtiments font l'objet d'une protection au titre des monuments historiques.

Villes où existait un magasin Aux Dames de France[modifier | modifier le code]

  • Agen (1908)
  • Angers (ouvert en 1906)[8] - magasin sous enseigne FNAC
  • Alès
  • Annecy[9]
  • Avignon[10]. Magasin sous enseigne Galeries Lafayette puis fermé pour accueillir les enseignes H&M, Etam, Jennyfer)
  • Bayonne, rue Thiers - Magasin sous enseigne Galeries Lafayette
  • Bordeaux (magasin inauguré en 1903 dans un bâtiment construit en 1900 par l'architecte Ruben Dacosta sous l'enseigne Aux Dames de France, monogramme DF[11] - visible sur la façade au décor sculpté)[12]. Magasin sous enseigne Galeries Lafayette
  • Bourges (ouvert en 1905, façades et toitures du bâtiment Logo monument historique Inscrit MH (2005)[13],[14]
  • Brest, place de la Liberté (espace occupé désormais par "Les Enfants de Dialogues")
  • Brignoles[15]
  • Bourg-en-bresse
  • Cannes[16]. Magasin sous enseigne Galeries Lafayette
  • Castres[17]
  • Cavaillon[18]
  • Chambéry[19] (1925). Magasin sous enseigne Galeries Lafayette
  • Cognac[20]
  • Digne[21]
  • Douai[22]
  • Granville
  • Grenoble
  • Guingamp
  • Hyères (architecte Georges Debrie[23]. Sur la façade sont inscrits : « Papeterie », « Modes », « Nouveautés », « Lingerie ». Au début du XXe siècle, le magasin de Hyères proposait un rayon ameublement avec « des installations complètes de villas » et des interprètes[24])
  • La Rochelle (Magasin construit en 1930)[25]. Magasin sous enseigne Galeries Lafayette
  • Le Mans (1925), magasin sous enseigne Galeries Lafayette
  • Libourne
  • Lisieux (Magasin reconstruit en 1954, 77 rue Henri-Chéron, actuellement "Eurodif")
  • Lyon[26]
  • Marseille. Magasin sous enseigne Galeries Lafayette en mai 1985
  • Menton : enseignes Nouvelles Galeries puis Galeries Lafayette
  • Montpellier[27]
  • Narbonne[28]
  • Nantes[29]
  • Nevers[30]
  • Nîmes
  • Onival-sur-Mer
  • Paris
  • Périgueux (actuel siège du comité départemental du tourisme)
  • Perpignan - construit en 1906, ouvert en 1908, façade et toitures inscrites aux Monuments Historiques en 1999[31] - Le bâtiment héberge la Fnac jusqu'en octobre 2019
  • Quimper[32] (Bâtiment hébergeant un Carrefour City[33])
  • Roanne[34] : magasin détruit par un incendie en 1962, puis entièrement reconstruit et fermé en 1985 - le bâtiment accueille actuellement un Mc Donald´s, une agence Caisse d'Épargne au rez-de-chaussée et les bureaux de Roannais Agglomération dans les étages
  • Rodez[35]
  • Toulon (premier bâtiment en 1904; nouveau bâtiment en 1912, magasin bombardé en 1944, reconstruction et inauguration en 1951[36], réalisation des architectes associés de Montaut-Gorska-Poutu-Lajarrige. Magasin sous enseigne Galeries Lafayette en mai 1985
  • Toulouse[37]. Magasin sous enseigne Galeries Lafayette Home en 1985 (fermé en 2013), puis l'enseigne Primark depuis octobre 2018
  • Tours
  • Valence[38]; magasin transformé en centre commercial, le Centre Victor-Hugo, qui héberge notamment les enseignes Fnac, H&M, Zara)
  • Vierzon

Notes et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. La présence à Bordeaux du magasin Aux Dames Françaises (actuellement Mc Donald) qui existait dès 1875 en face sur la rue Saint-Catherine est certainement à l'origine de la dénomination Aux Dames de France. Le nom du magasin figurait à l'époque dans le cartouche sous la coquille[1],[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Aux Dames Françaises Bibliothèque de Bordeaux.
  2. Aux Dames Françaises, calendrier de 1875.
  3. « Notice LH d'Isaac dit Gustave Gompel », base Léonore, ministère français de la Culture.
  4. « Notice LH de Jacques Isidore Gompell, fils d'Adolphe », base Léonore, ministère français de la Culture.
  5. a et b http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/camt/fr/egf/donnees_efg/194_AQ/adf.html
  6. des galeries Lafayette, rubrique historique.
  7. Roger Gompel (1873-1976, fils d'Adolphe) a conclu la construction d'un nouveau siège, achevé en 1929, avec Robert Mallet-Stevens.
  8. Notice no IA49001094.
  9. Le magasin d'Annecy.
  10. Le magasin d'Avignon.
  11. Aux Dames de France Vieux magasins de Bordeaux.
  12. Le magasin de Bordeaux.
  13. Notice no PA18000033.
  14. Ville de Bourges.
  15. Le magasin de Brest.
  16. Le magasin de Cannes.
  17. Le magasin de Castres.
  18. Le magasin de Cavaillon.
  19. Le magasin de Chambéry.
  20. Le magasin de Cognac.
  21. Le magasin de Digne.
  22. Lemagasin de Douai.
  23. Notice no IA83000068.
  24. Hyères, Var, François Fray et Geneviève Negrel, collection « Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France », 2000, page 33
  25. Notice no IA17000231.
  26. Le magasin de Lyon.
  27. Le magasin de Montpellier.
  28. Le magasin de Narbonne.
  29. Le magasin de Nantes.
  30. Le magasin de Nevers.
  31. Notice no PA66000007.
  32. Le magasin de Quimper.
  33. « Carrefour City Galerie Kéréon »
  34. Le magasin de Roanne.
  35. Le magasin de Rodez.
  36. Le magasin de Toulon.
  37. Fermeture du Capitole.
  38. Le magasin de Valence.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :