August Petermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
August Petermann
August Heinrich Petermann.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
GothaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Gotha (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
August Heinrich PetermannVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Cartographe, illustrateur scientifiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Académie des sciences utiles (d)
Académie LéopoldineVoir et modifier les données sur Wikidata
Maître
Distinction
Archives conservées par
Leibniz Institute for Regional Geography (d) (K 853)Voir et modifier les données sur Wikidata

August Heinrich Petermann, né le à Bleicherode et mort le à Gotha, est un cartographe et un géographe/océanographe des régions polaires allemand. Il fut le premier rédacteur en chef de la revue Petermanns Geographische Mitteilungen (de) (PGM).

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré en 1839 à l'Institut cartographique de Heinrich Berghaus à Potsdam, il travaille ensuite auprès de l'éditeur Alexander Keith Johnson à Édimbourg (1845), et en 1847, il s'installe à Londres, où il crée sa propre entreprise. En 1854 il publie le récit de l'expédition africaine d'Heinrich Barth avec une des meilleures cartes de l'époque.

En 1854 il rejoint Perthes de l'Institut Justus Perthes de Gotha (1854), a commencé le magazine de Géographie que portera plus tard son nom (1855), avec la promesse qu'il n'y aurait jamais un numéro sans carte jointe. On lui doit la 4ème, 5ème et 6ème édition de Stielers Hand-Atlas (de) (Atlas Stieler).

Grâce à son séjour à Londres, il était en contact étroit avec des explorateurs allemands et étrangers qui lui confiaient leurs journaux, de sorte que PGM était généralement l'un des premiers à publier de nouvelles découvertes[1]. Petermann reste célèbre dans l'histoire de l'exploration polaire pour avoir soutenu l’existence d'une mer libre du pôle, qui fut à l'origine de nombre d'expéditions dans l'Arctique[2].

Dépressif, il se suicide le à Gotha.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jan Smits, Petermann's maps : carto-bibliography of the maps in Petermanns geographische Mitteilungen 1855-1945, 't Goy-Houten, Hes & De Graff Pub B V, , 584 p. (ISBN 978-90-6194-249-8)
  • François Angelier, Dictionnaire des Voyageurs et Explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p.540.
  • Philipp Felsch (de) (trad. de l'allemand par Olivier Mannoni), Comment August Petermann inventa le pôle Nord, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l'homme, , 195 p. (ISBN 978-2-7351-1640-9, présentation en ligne)
  • Erik Arnberger (de): Handbuch der Thematischen Kartographie. Wien: 1966.
  • (de) Ursula von den Driesch, « Petermann, August », dans Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 20, Berlin 2001, Duncker & Humblot, p. 237–238 (original numérisé).
  • Max Eckert-Greifendorff: Die Kartenwissenschaft. Forschungen und Grundlagen einer Kartographie als Wissenschaft. 2 Bände, Berlin und Leipzig 1921 und 1925.
  • Ingo Heidbrink (de) (Hrsg.): 81° 45’ Nord unter Segeln. Die Nordische Jagt Grönland – vom ersten deutschen Polarforschungsschiff zum aktiven Museumsschiff. Deutsches Schifffahrtsmuseum, Bremerhaven 2005.
  • Weller, E. 1911. August Petermann: Ein Beitrag zur Geschichte der geographischen Entdeckungen der Geographie und der Kartographie im 19. Jahrhundert. Leipzig: Wigand.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stams, Werner (1978). Die Kartographie in den ersten 30 Jahrgängen von 'Petermanns Geographischen Mitteilungen'. In: Petermanns Geographischen Mitteilungen, 122, p. 189.
  2. Geographie und Erforschung der Polar-Regionen, nr. 51-135. In: PGM 16, 1871-26, 1878.

Liens externes[modifier | modifier le code]