Artinite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Artinite
Catégorie V : carbonates et nitrates[1]
image illustrative de l’article Artinite
Artinite avec de la serpentine et de la magnésite
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique Mg2(CO3)(OH)2 3(H2O)
Identification
Couleur Blanc
Système cristallin Monoclinique
Clivage Parfait sur {100}
Bon sur {001}
Échelle de Mohs 2,5
Trait Blanc
Éclat Vitreux ou soyeux
Propriétés optiques
Fluorescence ultraviolet Non-fluorescent
Transparence Transparent
Propriétés chimiques
Densité 2 – 2,03
Propriétés physiques
Magnétisme Non
Radioactivité Non

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L'artinite est un minéral de couleur blanche de la famille des carbonates. Il ne fond jamais dans les flammes, mais libère de la vapeur d'eau et du dioxyde de carbone. Il est fragile et cassant et a une dureté de 2,5 sur l'échelle de Mohs.

Origine[modifier | modifier le code]

L'artinite est un produit d'altération à basse température se formant dans des conditions hydrothermales, cristallisant sous forme de veines ou dans des fissures de roches ultrabasiques riches en serpentinite[2].

Forme[modifier | modifier le code]

Il peut être sphérique, en rosette, en croûte, sphérolithique ou botryoïdal.

Découverte[modifier | modifier le code]

Il a été découvert en 1902 et nommé en l'honneur du minéralogiste italien Ettore Artini (it) (1866-1928).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. (en) Jolyon Ralph, Ida Chau, « Artinite », sur http://www.mindat.org/, (consulté le 15 mai 2013).

Articles connexes[modifier | modifier le code]