Arthur Maude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maude et Maud.
Arthur Maude
Description de cette image, également commentée ci-après
Photo des Studios Flying A, Santa Barbara (1916)
Nom de naissance Arthur John Maud
Naissance
Pontefract, Yorkshire de l'Ouest
Angleterre
Nationalité Drapeau de la Grande-Bretagne Britannique
Décès (à 69 ans)
Paddington, Cité de Westminster
Angleterre
Profession Acteur, scénariste, réalisateur

Arthur Maude, né Arthur John Maud, à Pontefract (Angleterre), le , et mort à Paddington (Cité de Westminster) le , est un acteur, scénariste et réalisateur britannique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Maude est né en 1880 à Pontefract, dans le Yorkshire, de William Robert Maud (1849-1919) et sa femme Lucy Monkman (1853-1929)[2]. Il fera la demande des années plus tard de prouver qu'il était également le neveu du général britannique Sir Frederick Stanley Maude, le héros de la Première Guerre mondiale dans la campagne de Mésopotamie[3], mais ceci n'est pas étayé par les résultats des recensements britanniques et les actes d'état civil.

Maude a commencé sa carrière comme acteur de théâtre. Il a joué pendant six ans avec la compagnie théâtrale de John Martin Harvey, puis est devenu directeur de la compagnie de Constance Crawley en Amérique, et il tint notamment le rôle masculin principal dans la production à Broadway de M. et Mme Daventry (années 1910)[4]. Arthur Maude et Constance Crawley (qui était alors séparée de son mari) ont commencé à vivre ensemble, et il a repris la gestion de sa carrière[5],[6]. Tous deux ont continué à jouer ensemble, et à co-écrire des films pendant la Première Guerre mondiale, dont six avec l'éphémère American Film Manufacturing Company (Studios Flying "A") de Santa Barbara, en Californie, qui était à l'époque l'un des plus grands studios de cinéma aux États-Unis[7].

Après la mort de Constance Crawley en 1919, Maude a continué à jouer, écrire des scénarios et réaliser des films. Il est probablement mieux connu pour son rôle du Dr. Gilbert Trent dans le film The Man from Beyond de Harry Houdini en 1922, ce qui fut son dernier grand rôle d'acteur au cinéma. Cependant, Maude a continué à diriger, et joué dans de petits rôles aussi. Son dernier grand projet de film aux États-Unis est un film muet aux thèmes patriotiques The Flag: A Story Inspired by the Tradition of Betsy Ross (1927), dont il fut à la fois scénariste et réalisateur. Bien que le film soit court (deux bobines d'environ vingt minutes), il a été produit en couleur en utilisant le procédé Technicolor[8].

Entre 1927 et 1928, Maude est retourné en Grande-Bretagne après avoir vécu pendant plus de vingt-cinq ans aux États-Unis. Il a continué à réaliser des films, dont le drame The Clue of the New Pin, qui a été filmé en utilisant le système Phonofilm et est généralement considéré comme le premier long-métrage parlant produit en Grande-Bretagne[9].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bien qu'il ait vécu de 1913 à 1919 avec Constance Crawley, il n'existe aucune preuve que Maude n'ait été marié, ni qu'il ait eu de relation avec une autre femme. Il a continué à rester impliqué dans l'industrie du cinéma, et est décédé d'une crise cardiaque à l'âge de soixante-neuf ans, le 9 janvier 1950 à Paddington, plus d'un an avant la sortie de son dernier film, un court métrage intitulé One Good Turn (1951)[2].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Arthur Maude » (voir la liste des auteurs).
  1. « Arthur Maud », sur British Film Institute (online database) (consulté le 1er juillet 2013)
  2. a et b Actes de naissance et de décès de Arthur John Maud, William Robert Maud et Lucy Maud (neé Monkman) dans les registres d'état civil d'Angleterre et du Pays de Galles.
  3. « Relative of Lord Kitchener, Playing Orpheum Here, Says British Officer Is Alive », Lincoln Dailey Star,‎ , p. 1
  4. « Dernière pièce de Wilde qui fut produite : Constance Crawley joue dans Mr. and Mrs. Daventry au Wallack's Theatre », The New York Times,‎ , p. 5
  5. À partir d'au plus tôt 1913, Crawley et Maude habitent ensemble à Los Angeles, et ont probablement vécu ensemble jusqu'en 1914, voir (en) Justice, Fred C. and Smith, Tom R., Who's Who in the Film World, Los Angeles, Film World Publishing, , 113 et 218 p.
  6. « Two men love same woman sixteen Years », Oakland Tribune,‎ , p. 1
  7. (en) Lawton, Stephen, Santa Barbara's Flying A studio, Santa Barbara, California, Fithian Press, (lire en ligne), p. 125
  8. (en) The Flag: A Story Inspired by the Tradition of Betsy Ross sur l’Internet Movie Database Recherché le 1er juillet 2013
  9. (en) Goble, Alan, ed., The complete index to British sound film since 1928, London, Bowker Saur,

Liens externes[modifier | modifier le code]