Arteche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arteche
logo de Arteche
Moving Together

Création 1946
Fondateurs Mr. Aurelio de Arteche
Slogan Moving Together
Siège social Mungia, Pays Basque
Site web http://www.arteche.com/fr

Arteche est une entreprise multinationale de capitalisation indépendante dont le siège social se trouve à Mungia (Biscaye, Espagne). Cette société développe des produits et solutions pour le secteur du transport et la distribution électrique.

Arteche est un fabricant de niveau mondial, possédant des équipes installées dans plus de 150 pays[1], soit presque 2 400 employés dans quatre continents (2014).

Arteche divise son activité en trois unités d'affaire : Instrument Transformers, Power Grid et Turnkey Solutions[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Premières années[modifier | modifier le code]

Aurelio Arteche, décembre de 1946.

En 1946, après un périple de neuf ans exilé à cause de la guerre d'Espagne d'abord, et de la Seconde Guerre mondiale après, Aurelio de Arteche y Arana (1908-1983) retourne à Bilbao, sa ville natale, pour y fonder une entreprise en suivant le modèle d'Usines Balteau, S.A., entreprise qu'il a connue pendant l'étape belge de son exil[3]. Avec l'aide de sa famille, ses amis et de Marcel Balteau, Aurelio fonde EAHSA, Electrotécnica Arteche Hermanos S.A., en décembre 1946.

Pendant ses premières années, l'entreprise fabrique des transformateurs de mesure de Balteau, avec une licence pour sa commercialisation en exclusivité dans la péninsule ibérique[4].

1954 - 1974[modifier | modifier le code]

C’est l’étape de plus forte croissance d’Arteche. Sous la supervision technologique d’Usines Balteau pour la fabrication de transformateurs de mesure, et d’ICE-Paris depuis 1961 pour la fabrication de relais auxiliaires, Arteche croît une moyenne de 22,8% par an[5].Pendant cette étape Arteche conquiert le marché espagnol, devenant une référence pour le secteur électrique du pays[5].

Néanmoins, avec le temps, les bénéfices de travailler avec une licence d’une autre entreprise ne compense pas ses inconvénients : l’impossibilité de développer une technologie propre, et l’impossibilité de s’étendre au marché international[5]

1974 - 1995[modifier | modifier le code]

En 1973 Arteche rompt ses partenariats avec Usines Balteau, et avec ICE-Paris.

Plusieurs faits provoquent cette rupture avec Usines Balteau, comme l’interdiction d’exporter hors d’Espagne, un parternariat d’Usines Balteau avec une entreprise du Portugal malgré la compétence d’Arteche, ou le refus d’Usines Balteau de créer une unité technologique commune. Les fréquents problèmes de livraison expliquent la rupture avec ICE-Paris[5].

La principale raison d’Arteche pour arrêter cette relation est sa volonté d’exporter ses propres produits, pouvant ainsi développer ses propres technologies. Avec une pleine indépendance technologie, Arteche commence à renouveler son catalogue de produits avec des développements propres. Celle-ci est une étape de croissance modeste, aux alentours d’un 1,5% par an, puisque la plupart des efforts sont dédiés au développement de nouveaux produits et technologies, et à ouvrir des nouveaux marchés, interdits au groupe jusqu’à ce moment[5].

Pendant ces années Arteche réussit certains faits qui marquent son histoire. En 1976 Arteche fabrique son premier relais de protection, en 1981 son premier transformateur de mesure de 765 kV, et en 1990 son premier transformateur de mesure électronique. Sa vocation internationale pousse le groupe à établir sa première implantation en Amérique du Sud en 1979, et en Amérique du Nord en 1993[6][réf. insuffisante].

De 1995 au début des années 2010[modifier | modifier le code]

Arteche entame son implantation en Asie (2004) et Océanie (2010), en même temps qu'elle continue à développer des produits et technologies[non neutre], comme ses transformateurs d'intensité optiques ou transformateurs de tension pour des sous-stations GIS (2010)[6][réf. insuffisante].

Les connaissances acquises et sa vocation internationale ont permis à Arteche de multiplier ses activités[non neutre], comme ses équipements et solutions en automatisation et distribution qu’Arteche développe depuis 2003, ses solutions en qualité de l’énergie depuis 2005, ou le développement de projets « clé en main » de parcs éoliens (2006).

Depuis 2012[modifier | modifier le code]

Arteche renouvèle son image en 2012, où est adoptée une nouvelle identité visuelle adaptée au nouveau siècle[non neutre][7].

Le nouveau logotype s'est basé sur une fractale, succession de lignes presque parallèles, se répétant à différentes échelles, avec les couleurs de la compagnie, le bleu et vert illustrant sa responsabilité sociale et environnementale[réf. nécessaire], en un doux dégradé.

Avec ce logotype Arteche essaie de transmettre ses valeurs, la croissance escaladée, uniforme et constante avec flexibilité et capacité d'adaptation, un symbole que complète sa devise Moving Together.

Activités[modifier | modifier le code]

Secteurs d'affaire[modifier | modifier le code]

Laboratoire de Ultra Grande Tension de Arteche

Le groupe Arteche a presque 2 400 employés répartis sur quatre continents, comptant plus de 150 pays. Le groupe est organisé en trois unités commerciales différentes[8] :

  • Instrument Transformers : premier fabricant indépendant[réf. nécessaire] de transformateurs de mesure, avec présence en Europe, Amérique, Asie et Océanie. 
  • Power Grid : fabricant d’équipements, dispositifs et solutions pour optimiser la gestion opérationnelle des réseaux électriques de transport, distribution et génération, de relais pour applications critiques, solutions en qualité de l’énergie, équipes d’interruption aérienne en moyenne tension, automatisation, contrôle, protection et mesure, avec présence en Europe, Amérique, Moyen-Orient et Asie.
  • Turnkey Solutions : développe des solutions intégrales « clé en main » pour la génération renouvelable, sous-stations et ligne de transmission et de distribution, avec présence en Amérique et Europe.

Recherche et développement[modifier | modifier le code]

Arteche possède le laboratoire d'ultra haute tension de l'Espagne, un des plus grands de l'Europe, qui lui permet d'essayer des transformateurs de mesure de jusqu'à de 1 200 kV[9].

Entreprises du Groupe Arteche[modifier | modifier le code]

Siège de Arteche à Mungia

Le Groupe Arteche compte avec des diverses entreprises autour du monde, en Europe, l'Amérique, l'Asie et Océanie[10].

  • Les entreprises européennes du groupe sont localisées en Espagne, à Mungia, Vitoria ou Madrid : Arteche Lantegi Elkartea, Arteche Centre de Technologie, Electrotécnica Arteche Frères, Arteche Nissin, Systèmes Devancés de Contrôle ou Arteche W2PS.
  • Arteche a aussi une présence directe en Amérique du Sud, en Argentine à travers Arteche AIT, au Chili à travers Arteche Chili, ou au Brésil à travers Arteche EDC Equipements et Systèmes, et STK Systèmes II Brésil.
  • En Amérique du Nord, Arteche USA aux États-Unis et Transformateurs et Technologie, Arteche ACP, Arteche Mesure et Technologie, INELAP et Arteche Mexique Turnkey Solutions pour le Mexique.
  • L'Asie voit, elle aussi, une présence directe d'Arteche Arteche DYH en Chine, Arteche Middle East aux Émirats Arabes Unis, et Arteche SmartGrid Inde en Inde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Arteche »
  2. (es) T.F., « Arteche se reestructura y agrupa sus empresas en cuatro holdings », Expansión,‎ (lire en ligne)
  3. (es) Carlos Alvarado, Arteche - Historia de los hechos empresariales 1946-2006, Universidad de Deusto, (ISBN 978-84-9830-149-6)
  4. (es) Cristina Angulo, « Un negocio que echa chispas », El Pais,‎ (lire en ligne)
  5. a, b, c, d et e (es) Carlos Alvarado, Arteche - Historia de los hechos empresariales 1946-2006, Universidad de Deusto, (ISBN 978-84-9830-149-6)
  6. a et b « Événements Marquants », sur arteche.com (consulté le 18 janvier 2016)
  7. (es) « Coleman CBX ayuda al Grupo Arteche a actualizar su marca », Notasdeprensa.es,‎
  8. (en) « UCA Member Companies »
  9. (es) « El grupo Arteche presenta un laboratorio de ultra alta tensión, único en España », El País,‎ (lire en ligne)
  10. « Entreprises du Groupe »

Liens externes[modifier | modifier le code]