Arcjet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un arcjet est un type de propulseur électrothermique utilisé dans le domaine spatial par les satellites artificiels pour les petites corrections de trajectoire ou d'orientation.

Le principe de fonctionnement est le suivant : un gaz stocké sous forme compressée ou produit par la combustion d'un ergol liquide est réchauffé par un arc électrique (température pouvant atteindre 8000 K) et ainsi accéléré avant qu'il ne soit évacué à travers une tuyère avec des vitesses d'éjection comprises entre 4 et 20 km/s. L'énergie électrique est fournie par les panneaux solaires du satellite. La poussée obtenue est au maximum de quelques dixièmes de Newtons) mais l'impulsion spécifique est d'environ 500 à 700 secondes c'est-à-dire bien meilleure que celle des petits propulseurs chimiques ou propulseurs à froid utilisés fréquemment sur les satellites. Les gaz utilisés peuvent être de l'azote, les gaz produits par la combustion de l'hydrazine, l'ammoniac...

Des arcjets sont utilisés sur les satellites commerciaux en orbite géostationnaire depuis le début des années 1990 pour le contrôle de position (dérive Nord-Sud). Il est plus efficace que le résistojet qui est également un propulseur électrothermique mais qui est de conception plus simple[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Thomas Tondu, Étude de la pulvérisation ionique : application aux effets de jet de la propulsion plasmique (thèse), (lire en ligne), p. 15

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]