Archidiocèse de Nampula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Archidiocèse de Nampula
Cathédrale Notre-Dame-de-Fatima de Nampula
Cathédrale Notre-Dame-de-Fatima de Nampula
Informations générales
Pays Mozambique
Archevêque Inácio Saúre, IMC
Superficie 51 000 km2
Création du diocèse 1940
Élévation au rang d'archidiocèse 1984
Diocèses suffragants Lichinga
Nacala
Pemba
Site web www.arquidiocesenampula.netVoir et modifier les données sur Wikidata
Statistiques
Population 2 700 000 hab.
Population catholique 308 111 fidèles
Pourcentage de catholiques 11,4 %
Nombre de paroisses 37
Nombre de prêtres 67
Nombre de religieux 82
Nombre de religieuses 144
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'archidiocèse métropolitain de Nampula est l'un des trois archidiocèses du Mozambique ; il est situé dans le Nord du pays. Son siège est à Nampula, la capitale de la province du même nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse est créé à la suite des accords missionnaires du entre le Saint-Siège et la République portugaise[1]. C'est la constitution apostolique In coloniis lusitanis "Africae" et "Timor" ecclesiastica hierarchia aliter constituitur du pape Pie XII signée le 4 septembre suivant qui en formalisera sa création[2].

Il est érigé en archidiocèse le 4 juin 1984, à partir du diocèse de Nampula par la constitution apostolique Maputensis et aliarum in Mozambico du pape Jean-Paul II[3]. Les diocèses suffragants sont Lichinga, Nacala et Pemba.

Mgr Inácio Saúre, IMC est l'archevêque de Nampula depuis le 11 avril 2017.

Archevêques[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Saint-Siège, « Inter Sanctam Sedem et Rempublicam Lusitanam sollemnes Conventiones », Acta Apostolicae Sedis, vol. 32,‎ , p. 650 (lire en ligne [PDF])
  2. (it) Saint-Siège, « Commentarium Officiale », Acta Apostolicae Sedis, vol. 33,‎ , p. 566 (lire en ligne [PDF])
  3. (it) Saint-Siège, « Acta Ioannis Pauli Pp. II », Acta Apostolicae Sedis, vol. 76,‎ , p. 1238 (lire en ligne [PDF])