Arc'teryx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arc'teryx
Image illustrative de l'article Arc'teryx
illustration de Arc'teryx

Création 1991[1]
Dates clés 2001
Fondateurs David Lane
Siège social North Vancouver
Drapeau du Canada Canada
Direction Vincent Wauters
Actionnaires Amer SportsVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Sports de montagne
Produits Vêtements techniques
Société mère Amer Sports
Sociétés sœurs Salomon
Effectif 500
Site web www.arcteryx.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Arc'teryx est une entreprise canadienne fondée en 1991 à North Vancouver en Colombie-Britannique, plus particulièrement spécialisée dans les vêtements et équipements haut de gamme pour les sports de montagne, ainsi que les courses de trail. Son nom ainsi que son logo se réfèrent au « spécimen berlinois » de l'archæoptéryx, l'un des tout premiers oiseaux préhistoriques connus.

Depuis le milieu des années 2000, la marque appartient au groupe finlandais Amer Sports par l'intermédiaire du groupe Salomon.

Historique[modifier | modifier le code]

Le charpentier David Lane souhaite créer des baudriers d'escalade plus confortables[2]. L'entreprise, fabriquant initialement des produits d'escalade, est fondée par le financier Jeremy Guard, qui en devient le président, et David Lane[2]. La marque se fait connaître avec un harnais d'escalade intitulé le Vapor, utilisant une technologie de lamination à chaud : celui-ci deviendra le produit le plus populaire d'Arc'teryx et la technologie sera utilisée pour d'autres produits les années suivantes. Dès 1992 apparaissent les premiers sacs à dos[3]. Au milieu des années 1990, après avoir obtenu une licence de fabrication de la part de WL Gore and Associates pour utiliser le tissu Gore-Tex, Arc'teryx développe une gamme de vêtements pour l'extérieur[2],[3]. Au cours des années, les produits de la marque reçoivent de nombreuses récompenses de la part de la presse spécialisée anglo-saxonne, tel que Backpacker (en), Outside (en), Climbing (en), Men's Journal (en), ou Powder[3]

Huit ans après sa création, l'entreprise, qui a besoin de locaux plus grands, déménage à Burnaby dans le district régional du Grand Vancouver ; elle retournera à North Vancouver, son lieu d'origine, quelques années plus tard.

Au début des années 2000, Arc'teryx est acheté par Salomon, qui appartient alors à Adidas[1] depuis quelques années[3]. Les deux fondateurs quittent la marque[2] ; celle-ci, à la suite du rachat, acquiert alors une plus grande liberté financière et s'étend sur le marché européen[3]. Adidas cède l'entreprise canadienne quatre ans plus tard au groupe finlandais Amer Sports. Le siège ainsi qu'une partie de la fabrication[2] restent, au cours de toutes ces années, au Canada, l'entreprise conservant son indépendance[2],[3]. Par la suite, Arc'teryx qui est distribuée par des détaillants multi-marques ouvre son premier magasin en nom propre à Montréal[4], puis cinq en Asie ainsi que le premier en Europe, en Angleterre, au milieu de l'année 2013[5].

De nos jours, les produits Arc'teryx, sont habituellement associés à l'escalade, le ski, le surf des neiges, ou les courses de trail, avec la ligne de sacs à dos plus particulièrement connue[3]. Mais la marque développe également une ligne de produits, Arc'teryx LEAF[n 1], pour les marchés de police[2] et des forces armées. Que ce soit des produits spécifiques ou une déclinaison de ceux existants, les modèles sont le plus souvent de couleurs neutres, ou camouflage, et sont aux spécifications des normes militaires. En parallèle, Arc'teryx utilise ses chutes de tissus en Gore-Tex pour fabriquer des capes destinées aux sans domicile fixe[6],[7].

La marque, qualifiée d'« ultratechnique[2],[8] », sponsorise quelques compétitions atypiques tel que l'Afghan Ski Challenge[2],[9], ou la course de trail Squamish 50[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. LEAF pour : Law Enforcement and Armed Forces

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Salomon Acquires Arc’Teryx », sur transworld.net, (consulté le 22 août 2013)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Nathalie Lamoureux, « Le spécimen Arc'teryx », sur lepoint.fr, Le Point, (consulté le 22 août 2013)
  3. a, b, c, d, e, f et g (en) Natasha Nowakowski, « Arc'Teryx a perfect fit for adidas' Salomon business », sur bizjournals.com, (consulté le 22 août 2013)
  4. Laurier Cloutier, « Adidas, Arc'Teryx et H&M débarquent rue Sainte-Catherine », Économie, sur lapresse.ca, La Presse, (consulté le 22 août 2013) : « Le fabricant de vêtements Arc'Teryx, de Vancouver, a pour sa part choisi Montréal pour l'ouverture de son «premier magasin au monde». »
  5. « Arc'téryx ouvre une première boutique en Europe », sur filieresport.com, (consulté le 22 août 2013) : « Pour sa première boutique en Europe, c’est sur la ville de Londres qu’Arc’teryx a posé son dévolu. »
  6. Jean-Sébastien Massicotte, « Arc’teryx imagine un vêtement en Gore-Tex… pour les sans-abris », sur lapresse.ca, La Presse, (consulté le 22 août 2013) : « l’entreprise canadienne basée à North Vancouver poursuit son projet Birds Nest. Il consiste à produire des capes imper-respirantes en Gore-Tex »
  7. (en) Tristin Hopper, « Vancouver to have best-dressed homeless in Canada: High-end clothing manufacturer donates stylish waterproof capes », sur nationalpost.com, National Post, (consulté le 22 août 2013)
  8. Pierre Leonforte, « Étoile des neiges », Le Figaro,‎ « […] équipés des pieds à la tête par des marques ultratechniques éprouvées comme Serac, Majestic, MacPac, Vandé, Wild Gravity ou Arc'Teryx »
  9. Nathalie Lamoureux, « Tout schuss en Afghanistan ! », sur lepoint.fr, Le Point, (consulté le 22 août 2013) : « L'opération, soutenue par des organismes internationaux, des équipementiers (Arc'teryx, Craft, Mammut...) et une manufacture horlogère, leur a permis de goûter aux joies du ski, le temps d'une course. »
  10. Ian Corless, « Arc’teryx Squamish 50 », sur iancorless.org, (consulté le 22 août 2013) : « The event is sponsored by Arc’teryx, based out of North Vancouver, »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]