Apollo Computer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apollo.
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Apollo Computer
Création 1980
Disparition 1989
Fondateurs William Poduska

Apollo Computer était une société américaine basée à Chelmsford (Massachusetts), ayant produit la première station de travail au monde, lancée en 1980[1].

L'environnement graphique des Apollo a été le premier à introduire la notion de bureaux virtuels tels qu'on les trouve maintenant couramment dans GNOME, KDE, CDEetc.

En 1989, La société a été rachetée par Hewlett-Packard[1] ce qui lui a permis d’améliorer la qualité de ses propres stations de travail.

Produits[modifier | modifier le code]

Les stations étaient équipées d'un microprocesseur Motorola 68000 et utilisaient un système d'exploitation (Aegis renommé plus tard en Domain/OS) et un environnement graphique (Display Manager) propriétaires.

Domain/OS était écrit en Pascal. Le support des réseaux était natif, le système de fichiers par exemple ne faisant pas de différence entre arborescence locale et distante.

L'environnement graphique offrait un éditeur de texte et une console avec un shell similaire à celui des UNIX. Au fur et à mesure des versions, la compatibilité avec les deux principales branches des UNIX, System V et BSD, a été renforcée.

Open Software Foundation[modifier | modifier le code]

En 1988, Apollo a participé avec d'autres compagnies comme Bull, DEC, HP, IBM, à la création d'une fondation, l'Open Software Foundation (OSF), destinée à créer un standard ouvert pour de futures implémentations d'UNIX.

Modèles[modifier | modifier le code]

DN3000, DN3500, DN4000, DN4500, DN10000 (devenu la série HP 9000 série 400)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Apollo Computer Incorporated, sur le site thisdayintechhistory.com, consulté le 15 juillet 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]