Anastase le Perse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anastase.

Anastase le Perse
Image illustrative de l’article Anastase le Perse
Saint et Martyre
Naissance VIe siècle
Décès 628 
Vénéré à Abbaye de Tre Fontane à Rome
Vénéré par Église catholique et Église orthodoxe
Fête 22 janvier

Anastase le Perse ou Saint Anastase est un soldat perse converti au christianisme puis moine qui est mort martyrisé le  ; fêté le 22 janvier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Magundat, de son nom de naissance, est né au VIe siècle en Perse, au sein d'une famille païenne. Son père était un sorcier. Il entre ensuite dans l'armée du roi Chosroes II. En 614, ses soldats vont à Jérusalem, où Magundat découvre la foi chrétienne. De retour en Perse, il quitte sa carrière militaire pour se retirer quelque temps à Hériapolis, mais retourne à Jérusalem. Là, il se convertit et se fait baptiser. Il prend alors le nom de Anastase, puis devient religieux. Il priait tous les jours pour gagner la Palme du Martyre. Il sera exaucé. Frère Anastase est envoyé à Césarée, en Palestine. Là, il prêcha aux Perses, leur demandant en vain de se convertir et d'abandonner leur magie. Ceux-ci l'emmenèrent chez le roi Chosroes, qui le fit enchaîner puis travailler dans une carrière. Plusieurs fois on lui demande de renier sa foi, mais Anastase reste toujours fidèle à sa religion. Sa renommée grandit alors de plus en plus auprès des chrétiens. Ceux-ci se pressent dans sa prison pour le toucher et pour se faire bénir. Il est finalement décapité en compagnie de soixante-douze autres compagnons.

Culte[modifier | modifier le code]

Anastase le Perse est considéré comme Saint par les Églises catholique et orthodoxe, qui le fêtent le 22 janvier, jour de son martyre. Il est invoqué contre les maux de tête et les migraines. Ses reliques, son chef ainsi qu'une image miraculeuse à son effigie sont vénérés dans l'Abbaye de Tre Fontane à Rome.

Références et sources[modifier | modifier le code]

  • Bernard Flusin, Saint Anastase le Perse et l'histoire de la Palestine au début du VIIe siècle, CNRS, Coll. Le Monde byzantin, 2 vol., 861 p.
  • François-Xavier Feller, Dictionnaire historique ou Biographie universelle des hommes qui se sont fait un nom par leur génie, leurs talents, leurs vertus, leurs erreurs ou leurs crimes, depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours, E. Houdaille, Paris, 1836, p. 504 (Google books)
  • Carmela Vircillo Franklin, Review of Saint Anastase le Perse et l'Histoire de la Palestine au Début du VIIe Siècle by Bernard Flusin. In : Speculum, Vol. 69, No. 4 (Oct., 1994), pp. 1161-1163 jstor.org
  • Nominis : Saint Anastase