Ambiza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

’Anbasa ibn Suhaym al-Kalbi, aussi connu sous le nom francisé d' Ambiza (en arabe : عنبسة بن سحيم الكلبي) fut un général arabe et un wali (gouverneur) d'Al-Andalus de 722 à 726.

Nommé en août 721[1] comme successeur d'Abd el Rahman, il organisa durant trois années consécutives des razzias en Septimanie et en Narbonnaise.

Il soumit tout le pays occupé par les Wisigoths dans le nord de l'Espagne, bien qu'il se heurta, dans les montagnes de Cantabrie et d'Asturies à la résistance organisée par le duc Pierre de Cantabrie et par Pélage, résistance dont les quelques faits d'armes, telle la Bataille de Covadonga, qui passèrent inaperçus des chroniqueurs musulmans, furent exaltés par les chroniqueurs chrétiens pour en faire le point de départ de la Reconquista.

En 725, Ambiza prit lui-même la direction des opérations : il quitta Narbonne et occupa tout le pays jusqu’à Nîmes. Eudes, duc d'Aquitaine lui barra alors le passage et l'obligea à s’engager dans la vallée du Rhône, qu’ils ravagea. Il remonta la vallée de la Saône jusqu’à Autun, qu’il mit à sac le 22 août. Il fut arrêté à Sens avant de retourner en Espagne avec son butin.

En 726, Ambiza lança une nouvelle campagne contre les Francs, mais fut blessé et mourut de ses blessures.

Source partielle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emilio Lafuente y Alcántara Ajbar Machmuâ: crónica anónima del siglo XI, dada à luz por primera vez Imprenta y Estereotipia de M. Rivadeneyra, 1867